Oh mon beau miroir…

Salut à tous !

Je me suis enfin décidée pour la couleur du miroir alors hop hop hop, faut se mettre à l’ouvrage !

Pour mémoire, voici le lien vers l’article dans lequel je vous présentais le miroir déniché chez un particulier pour 20 €, lien.

Comme d’habitude, voici les étapes de rénovation :

1/ Désosser le miroir

Le miroir est monté à l’ancienne avec des panneaux de bois maintenus par des clous qui protègent le miroir (photographies a & b).

La photographie c présente les tasseaux de bois qui empêchent le miroir de bouger.

Le cadre est essentiellement fait de bois recouvert de moulures en plâtre.

1

2/ Réparation

Dans le précédent article, je vous avais présenté tous les dommages qu’avaient subi ce miroir. Dans un premier temps, les parties branlantes ont été collées à la colle à bois (photographie e) et les trous ont été comblés avec de l’enduit de rebouchage.

2

3/ Mise en beauté

Après séchage complet de la colle à bois et de l’enduit, le cadre est légèrement poncé. A cause des moulures cette étape ne peut être complète et de ce fait, une sous-couche est appliquée (photo k).

La photographie j montre que le miroir a été peint par les anciens propriétaires et la patine d’origine est toujours présente.

Pour la peinture, j’ai mélangé deux peintures à la caséine de chez Liberon, paréo et bleu pétrole (photographie i). Dans l’optique de peut être un jour mettre ce miroir dans une salle de bain, la peinture est protégée par trois couches de vitrificateur mat pour salle de bain et cuisine.

3

3/ Nettoyage du miroir du miroir

Avec le temps le miroir a pris quelques coups mais j’ai tout de même souhaité le conserver. En face arrière, le revêtement miroir (en argent ou en mercure) est bien abîmé mais c’est ce qui apportera un côté rustique.

IMGP0426

La face avant est nettoyée avec de pierre la pierre blanche, du produit à vitre et une brosse à dent.

4/ Fixation du miroir

Pour caler le miroir des tasseaux de bois ont été collés et agrafés (photographie O). Ses tasseaux ont été préparer à partir de baguettes de bois de 9 x 9 mm.

Une fois le miroir remis en place, des baguettes larges de 13 mm sont clouées (clous en diagonales et non droit) pour bloquer le miroir dans sont emplacement (photographies P et Q). Pour les personnes qui ont peur de la tenue du miroir, vous pouvez le fixer avec des équerres de T en acier.

4

Pour terminer, les planches d’origines sont remises en place et agrafées. Des fixations sont ajoutées au pied du miroir afin que tout son poids ne repose pas que sur un point.

IMGP0431

Voici donc un miroir alliant modernité et ancien remis à neuf avec un petit budget puisque l’ensemble  miroir, peinture et baguettes aura coûté moins de 30€.

IMGP0437

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *