Boutures de plantes grasses (2)

Posted on

Bonjour à tous,

aux portes du Printemps, voici des nouvelles des boutures de plantes grasses que je cultive depuis un an maintenant. Pour mémoire, le lien de l’article est ici.

La croissance de ces plantes n’est pas rapide mais il est assez satisfaisant de les voir grandir 🙂

1an_plus-tard

Share Button

Boutures de plantes grasses

Posted on

Le printemps arrive et il est temps de préparer nos ornements végétaux pour cet été.

L’été dernier, j’ai trouvé dans notre location une belle plante grasse. En tournant autour plusieurs jours, j’ai compris son mode de reproduction : j’ai remarqué que les pétales tombées engendrent de nouvelles pouces. J’ai donc arraché des pétales que j’ai ensuite posées sur la terre. Cinq mois plus tard voici à quoi ressemblent mes mini-pouces : 20140203_164703

J’ai réitéré l’expérience en prenant des pétales en jardinerie (je sais, c’est pas bien 🙁 ) et voici le résultat : la première photo montre la pousse des racines puis l’on observe le développement des jeunes pétales. Ce processus de reproduction est dû au fait qu’à la base des pétales les cellules sont indifférenciées … Ah sacrée Dame Nature !

pouce_plante_grasse

N.B. : Pour ne pas ralentir la croissance des racines et des pétales, les pouces ont été mises à l’abri du froid pendant l’hiver.

Une troisième expérience est en cours puisque je prépare des pouces de cactus.

La suite au prochain numéro, ici 😉


Share Button

Récolte de frelons asiatiques

Posted on

Bonjour à tous,

Si vous n’étiez pas convaincu par l’efficacité des pièges à frelons asiatiques, voici la récolte obtenue en un mois dans la région de Montpellier :

frelons_asiatiques_1

Cinq pièges ont été dispersés dans le jardin et un seul a été productif. Est-ce parce qu’il était installé dans les lauriers roses ou est-ce qu’un nid est actuellement en construction dans les parages ? Je n’en sais rien. Toutefois, cet exemple montre qu’il ne faut pas hésiter à installer plusieurs pièges dans votre jardin ou sur votre balcon (même sur une petite surface).

Sur cette photo, la moitié de ces frelons sont des frelons asiatiques. Ces derniers sont des fondatrices de nid et certaines sont de la taille d’un pouce. Impressionnant n’est-ce pas.

Voici comment faire la différence entre les frelons asiatiques et les frelons européens : les asiatiques ont les pattes jaunes.

Le mois de mai ayant été assez mauvais, les fondatrices sont encore en train d’errer à la recherche de nourriture donc laissez vos pièges tout le mois de juin.

Fabrication des pièges


Share Button

Un jardin sur un balcon (2)

Posted on

Bonjour à tous et à toutes !!!

Les beaux jours sont arrivés, les petits oiseaux chantent et vous aimeriez bien avoir vos légumes à portée de mains. J’ai une autre idée toute simple à vous soumettre pour que vous puissiez vous faire votre petit jardin sur votre balcon.

Les gros points forts de ce jardin sont le budget, qui aura été inférieur à 20 € (sans compter les plantes) et la force non-nécessaire pour monter les kilos de terre (deux sacs de 40 kg de terreau et un sac de 40 kg de terre).

Dans un premier temps, j’ai récupéré un cache pot en plastique qui ne me servait à rien. Comme le plastique est étanche, l’eau ne peut pas s’écouler et il est donc important de trouer à la perceuse le fond du pot.

20130413_153120b

Dans un second temps, j’ai cherché une solution pour installer des pieds de courgettes qui ont besoin de place. Ayant un amas de cabas, j’ai décidé de désengorger le placard en les utilisant comme jardinière. Pour que l’eau ne stagne pas dans le cabas et que les plantes ne moisissent pas, j’ai fait des petits trous à l’aide de ciseaux dans le fond de chaque sac.

Une fois la préparation du contenant finit, j’ai placé au fond de ces jardinières improvisées des graviers trouvés en bas de l’immeuble (environ 5 cm de hauteur) pour drainer l’eau. Afin, comme pour le premier jardin, il faut mélanger 1/3 de terre pour 2/3 de terreau.

20130414_140431b

Après avoir arrosé la terre, j’ai pu planter mes petits plants :

– par cabas : 1 plant de courgette ou 3 à 4 plants de tomates ;

– dans le cache pot : un groseillier.

J’ai aussi, planté deux fraisiers dans une jardinière. Pour vous rendre jaloux, quatre fraises sont déjà en train de mûrir 😉

20130414_153850b

 

Enfin, pour les personnes qui n’ont ni balcon ni terrasse, vous pouvez planter des plants de tomates ou de fraises dans des jardinières posées sur vos rebords de fenêtres et accrocher des pots d’aromates sur vos persiennes orientées au sud.

jardinière tomates

Pour que les pots ne tombent sur la tête du voisin ou des passants, je vous conseille de ne pas ouvrir vos volets mais de les entrouvrir. Avec une orientation plein sud, votre pièce restera fraîche tout l’été et vos légumes pousseront tranquillement 😉

jardinière aromates

Petites astuces : pour acheter des pieds à pas très cher, allez au marché 😉

 

1 2-


Share Button