Housse de protection ceinture de sécurité

Posted on

Bonjour à tous,

Lorsque le premier de mes garçons n’a plus eu besoin du bouclier sur son siège auto, je lui ai cousu une housse de protection pour la ceinture de sécurité afin de lui protéger le cou. Petite, je me souviens que la ceinture me coupait le cou alors je ne voulais pas que mes loulous soient gênés de la même manière. Cela fait un an que je promets sa housse à mon deuxième. Le départ en vacances approchant, je me suis donc mise à l’ouvrage.

Vous allez voir, ce petit projet est bête comme chou !

Matériel :

  • 2 coupons de tissu coton de 20 x 75 cm² ;
  • 1 coupon de ouate 20 x 75 cm² ;
  • 180 cm de biais ;
  • 5 paires de boutons pressions en plastique.

1/ Tracer un rectangle de 16 x 70 cm² sur la face avant du tissu coton. Pour arrondir les angles, prenez un verre.

2/ Superposer les 3 pièces de tissu comme indiqué par la Photo 1 puis épingler : imprimés envers contre envers avec la ouate pris en sandwich.

3/Faire un point droit puis, pour arrêter les fils, une couture zigzag. Découper le surplus de tissu aux ciseaux cranteurs.

5/ Coudre le biais.

Comme la commande exacte est « le tissu animaux et multicolore », le biais est un assemblage de 3 biais de couleurs différentes.

6/ Faire les trous avant la pose de chaque pression. Attention à les positionner de façon à laisser de l’espace pour la ceinture de sécurité tout en ne mordant pas sur le biais.

Avec 5 paires de boutons pressions de couleurs différentes et le biais tricolore, la housse de protection de la ceinture de sécurité est terminée… avant la fin de la sieste ! Après un tour en machine à laver, mon loustic à pris en charge le séchage de sa housse 😉

A noter que cette protection n’est pas pliée en 3 comme ce que l’on peut trouver sur les poussettes. Comme la housse est assez longue, je craignais que trop d’épaisseur de tissu gênerait le retrait de la ceinture. Après plus d’un an d’utilisation de la première housse, j’auto-valide ce concept qui est simple et efficace !

Bonnes vacances à tous !


Tablier japonais enfant

Posted on

Bonjour à tous et à toutes,

Ça fait un bout de temps que je veux prendre le temps de rédiger ce petit article sur les tabliers japonais des garçons. Merci Sophie de m’inciter à me mettre à la tâche 🙂

Pour le Noël de leur 2 ans, soit l’année dernière, le père Noël a apporté une cuisinière avec un tablier classique (avec tour de cou). Après avoir vu les garçons « s’étrangler » avec ce tablier lorsqu’ils se le disputaient, j’ai décidé de coudre à chacun un tablier. Moins dangereux

La confection est la même que celle décrite dans mon premier article Tablier japonais. Ma petite astuce pour celui-ci est de faire des bretelles façon salopette pour que le tablier grandisse avec l’enfant 😉

Voici les mesures des tabliers (ne prend pas en compte les marges de couture) :

Pour que le tissu ne se déchire pas, une bande de renfort de 5 cm est thermocollée. Aussi sur le schéma ci-dessus, la bande de 5 cm est a ourlée pour cacher une bande de renfort :

Voici les deux tabliers de mes loulous :

Pour le premier tablier, le tissu choisi est un coton épais. N’ayant pas assez de longueur, le tablier est allongé avec une jambe de pantalon du papa. Dans la seconde jambe ont été découpées les bretelles (minimum 25 cm de long).

Le second tablier est découpé dans du tissu d’ameublement. Je regrette ce choix car au lavage, le tissu s’est rétracté 🙁

Les poches et les bretelles sont là aussi découpées dans le pantalon de papa.

Et mes petits chefs en action. Ils adorent leur tablier qui je pense devrait leur servir encore quelles que années grâce aux bretelles !


Deuxième vie pour des poussettes poupée

Posted on

Bonjour à tous et à toutes,

Un ami a donné les poussettes de ces princesses à mes garçons. Eh oui, les garçons se les appropriaient à chacune de nos visites. Comme le montre les photo n°1 et 2, les filles ont bien joué avec leurs poussettes dont les hamacs ne tiennent plus à grand chose 🙂

Bien entendu, je ne suis pas partie sur du tissu très marqué fille pour les poussettes. Restons neutre et coloré.

Pour commencer, l’un des hamac est décousu. Pour faire quelque chose de propre les hamacs des poussettes sont doublées. Fini ce biais tout moche !!! Comme il y a donc quatre reports à faire, j’ai utilisé du papier à patron qui se manipule plus facilement que le tissu de la poussette. Néanmoins, vous pouvez directement reporter sur le tissu comme illustré par la photo n°3.

L’assemblage se décompose en quatre étapes :

1/ Assemblez le dossier en n’oubliant pas d’insérer l’attache poupon récupéré de la poussette (photo n°4). Les tissus sont sur l’envers et cousu ensemble sauf au niveau de la jonction avec l’assise (photo n°5).

Attention : je n’ai pas cousu les coins supérieurs pour y insérer plus tard des rubans de fixation.

2/ La même opération est faite pour l’assise du hamac. La photo 6 présente les pièces pour l’assise :

– les deux doublures ;

– le troisième point de l’attache poupon ;

– une bande de tissu pliée qui permet de fixer l’assise.

Le sandwich de couture est présenté en photo 7. Là aussi la jonction avec le dossier n’est pas cousu.

3/ Le surplus de tissu qui se trouve autour des coutures est découpé (photo n°8) et les deux parties sont assemblées, photo n°9. Un trou est laissé pour retourner le hamac sur l’endroit, photo n°10.

4/ Les rubans sont insérés et cousus en même temps que le contour du hamac, photo n°11. Le hamac est ainsi fermé et maintenu.

Après un passage en machine à laver, voici les deux poussettes avec lesquelles les garçons s’amusent. J’ai passé une soirée par poussette.


Tablier japonais pour la fête des mères

Posted on

Bonjour à tous et à toutes,

la fête des mères étant passée, je peux désormais partager avec vous le cadeau fabriqué pour ma maman.

Jalouse du cadeau de Noël fait pour mes sœurs, ma maman a subtilement passé commande.

Pour le tuto, je vous renvoie vers l’article original : « Tablier Japonais« . Les bretelles font entre 70 et 75 cm de long et les mesures du tablier sont détaillées par le schéma ci-dessous :

Mesures du tablier

Les bretelles et les poches ont été découpées dans un vieux pantalon. Je recycle toujours les vieux vêtements 🙂

Vues du tablier

Pour laisser la possibilité de régler la hauteur des bretelles, une boutonnière est ajoutée dans le dos.

La grande poche a été découpée dans les fesses du pantalon. Cela fait donc deux poches en une 😉

Détails du tablier

Dans un prochain article je vous présenterai les tabliers cousus pour mes loulous !

Bon week-end à tous.

Véro