Porte-Manteaux minute

Posted on

Bonjour à tous,

récemment, j’ai fabriqué en cinq minutes un porte-manteaux unique et avec trois fois rien.Ce projet s’inscrit dans le cadre d’un concours auquel je participe et voici la méthode de réalisation :

Matériels :

– 6 cintres en bois ;

– 1 bois de 4.5 x 4.5 cm² de côté et d’environ 1m65 de long (en fonction de chacun);

– 4 équerres;

– 24 vis.

Premières étapes, la préparation des supports

 1. Dans un premier temps, j’ai coupé la « colonne de bois » qui fera office de colonne vertébrale. Pour que la découpe soit droite, j’ai marqué la trace en m’appuyant sur une équerre.

portemanteaux (2) La découpe a été réalisée avec une scie à onglet. Une fois cette étape réalisée, le bois est peint.

portemanteaux(3)

2. Pendant que la peinture sèche, la tête de chaque cintre est coupée avec la dremel .

portemanteaux1

3. Pour faciliter l’assemblage, les cintres sont pré-percés comme indiqué sur la photographie ci-dessous.

portemanteaux (4)

Deuxième étape, l’assemblage

 1. Le pied du porte-manteaux est constitué des cintres entiers qui sont vissés à l’une des extrémités de la colonne. Pour optimiser l’encombrement, ils sont orientés de la même manière.

Pour assurer la verticalité du porte-manteaux, faites attention à les placer à la même hauteur. D’autre part, pensez à conserver les renforts des cintres car ils consolident le pied.

portemanteaux(7)

Petite astuce : après avoir vissé les deux premiers pieds, prenez appui sur un mur pour fixer le troisième.

2. Installation des porte-manteaux :

Cette ultime étape est, elle aussi, réalisée simplement puisque des équerres sont d’abord vissées sur la tranche des 1/2 cintres. Modifiez l’angle des équerres pour les adapter à l’angle formé entre le 1/2 cintres et la structure du porte-manteaux. Enfin, vissez les bras de votre porte-manteaux à la colonne.

portemanteaux(5)

portemanteaux(8)

Et voici un porte-manteaux design et facile à réaliser :

 

portemanteaux(9)

Share Button

Tableau à clefs

Posted on

Bonjour à toutes et à tous,

Aujourd’hui je vais vous détailler la fabrication d’un tableau à clefs fabriqué tout spécialement pour mon homme. Les vide-poches ne sont pas son truc et ne trouvant pas très joli ce type de tableau, j’ai voulu le faire à mon goût (en consultation avec le grand chef).

Voici la liste du matériel :

– 1 planche en bois ;

– 1 vieux papier journal (ma page est datée du 23 juin 1949) ;

tableau clefs1– 9 crochets à manteau ;

– 9 porte-étiquettes ;

– 2 crochets de fixation de tableau ;

– clous et vis;

– 1 baguette de l’épaisseur de la planche ;

– colle à tapisserie ;

– vernis à bois ;

– bombe de peinture ;

– 1 pinceau ;

– 1 brosse.

Le but étant de faire un tableau unique et à moindre frais : la planche, le journal sont de la récupération et les crochets de fixation, la peinture et le vernis ainsi que la colle sont des restes. En revanche, les porte-étiquettes et les doubles crochets on été achetés. Les porte-étiquettes ont été achetés chez MerlinPinpin (environ 1€/unité) et les crochets à Casa car chez Merlin le crochet coûte 4€ l’unité contre 1,30€ les deux crochets. Ce tableau m’aura donc coûté moins de 20€.

Voici les étapes de fabrication et vous allez voir qu’il n’y a rien de sorcier à tout cela !

1/ Préparation de la planche

Après brossage de la planche, l’encoller avec la colle à tapisserie puis poser le journal tout en le plaquant avec une brosse souple. Après séchage complet de la colle (vérifier au toucher), appliquer deux couches de vernis (respecter le temps nécessaire entre les deux couches).

tableau à clefs2N.B. : le vernis protégera la feuille de journal et donnera un effet vieilli et brillant à votre page.

 2/ Fabrication du cadre

Couper la baguette à l’aide d’une boîte à onglets. Une fois les 4 bouts de baguettes coupés aux dimensions de la planche, les fixer avec des clous sur une vieille planche pour les bomber facilement.

tableau clef3Pour fixer les baguettes, utiliser de la colle néoprène (c’est la colle à bijoux ou à chaussure) car elle colle tout ! Pour des raisons pratiques, le temps de mettre les clous j’ai sanglé le tableau et les baguettes.

tableau clef43/ Peinture

Bomber les porte-étiquettes et les crochets avec de la peinture pour métaux.

tableau clefs44/ Finitions

Installer les fixations à l’arrière du tableau puis avec de petits clous, placer les porte-étiquettes et visser les crochets.

Et voilà de quoi ranger un paquet de trousseaux de clefs sans les chercher pendant des heures 🙂

tableau à clefs


Share Button

Cadre photo

Posted on

Bonjour,

depuis peu je fais partie d’une association qui travaille le bois et le premier petit projet sur lequel je me suis greffée est la fabrication de cadre. N’ayant pas toutes les photos, je vais faire de mon mieux pour illustrer la préparation des planches et la fabrication.

1/ Nous sommes partis de planche de palette que nous avons dégauchit (dans le sens de la fibre du bois) sur deux faces perpendiculaires.

Dégauchir : usiner la planche pour la dégrossir et la rendre plane avec une dégauchisseuse.

2/ Les deux faces non dégauchies sont ensuite rabotées jusqu’aux épaisseurs souhaitées (pour le rabotage, les faces dégauchies servent de référence pour obtenir des faces bien parallèles).

3/ Une fois la préparation de la planche faite, elle est coupée pour obtenir deux baguettes de largeur (d) identiques.

N.B. : Pour obtenir des baguettes identiques, il est préférable de faire deux coupes pour s’affranchir de l’épaisseur de la scie et de l’erreur qu’elle induit sur la coupe (cf : schéma)

cadre4/ Les baguettes sont coupées à la scie circulaire pour obtenir les quatre cotés de notre futur cadre.

cadre25/ Les feuillures (rainures, visualisée sur la photo ci-dessous, prévue pour l’emplacement de la vitre et de la photographie) sont faites avec une défonceuse sur table.

2

6/ Pour ne pas avoir de jeu au niveau des coins, les angles à couper ne sont pas identiques.

1Pour limiter les erreurs sur la coupe des angles, les baguettes sont attachées de façon à superposer les angles qui devront être identiques pour la découpe :

4

7/ Après un léger ponçage manuel, le cadre est assemblé avec un serre-cadre. Le temps de serrage dépend de la colle à bois utilisée.

5

Si vous n’avez pas de serre-cadre, pas de panique : Verobrico est aussi Huggy les bons tuyaux. Avec du scotch de peintre vous pouvez assembler vos angles très facilement. Suivez le guide :

6


Share Button

Corbeille à pain ou boîte à épices

Posted on

Bonsoir bonsoir,

j’ai eu besoin de faire une boîte pour un anniversaire mais ne voulant pas la voir moisir dans un placard, j’ai choisi de m’inspirer des corbeilles à pain.

1

Matériels :

– 2 cagettes de fromages ;

– les 4 coins d’une cagette à clémentines ;

– de la toile de jute ;

– 1 agrafeuse murale et 1 agrafeuse de bureau.

 

Pour monter l’armature de la corbeille, commencez par déshabiller l’une des cagettes à fromages. A l’aide d’une agrafeuse murale, fixez les coins et les cagettes à fromages.

2

Grâce à des pinces à linge, la toile de jute est mise en place puis agrafée dans les angles. Après avoir fait les quatre coins, la toile de jute est agrafée avec une agrafeuse de bureau sur tout le tour dans la structure.

N.B. : La toile de jute utilisée ici provient de chez un torréfacteur et elle peut donc être en contact avec les aliments.

3

 La corbeille à pain est à ce stade finie. Toutefois j’avais besoin d’une boite fermée. Avec un couvercle, la corbeille deviendra une boite à épices.

4

Pour fabriquer le couvercle, prendre le couvercle d’une cagette à fromage puis agrafer de la toile de jute et visser un bouton de tiroir.

5

L’articulation du couvercle est faite avec des chutes de jean’s et est totalement amovible.

6

Et voici une boite rustique réalisée en une après-midi

7


Share Button