Gigoteuse pour l’été modèle « Escapade »

Posted on

Bonjour à tous,

Eh oui, me revoilà après une absence de plus de 4 mois !!!! Je ne suis pas partie bien loin mais j’ai beaucoup de mal à trouver du temps pour moi (et donc pour vous écrire). Toutefois, ce n’est pas pour autant que je néglige totalement mes petites bricoles… En réalité, elles sont centrées vers le bien-être de mes deux loustics.

Avec les grosses chaleurs qu’il a fait début Juillet, j’ai eu un peu de peine pour eux car les pyjamas et les turbulettes demi-saison deviennent trop chaudes mais les nuits se rafraîchissent malgré tout.

Après discussion avec une copine, elle m’a donné l’idée de faire des turbulettes d’été (introuvables à prix juste dans les magasins). L’idée est donc d’avoir des turbulettes de la même épaisseur que les draps plats. Du report du patron aux finitions, chaque turbulette m’a pris une soirée de travail (à vitesse d’escargot).

Ayant fait deux modèles de turbulette, dans cet article je vous présente le modèle « Escapade » qui s’ouvre sur le côté. Le second modèle est plus échancré et s’ouvre devant. Je l’ai appelé la « Mary-Jane » et vous le présenterai la fois prochaine 🙂

Voici la liste du matériel :

  • 1m50 de tissu coton ;
  • 4m de biais (avec un peu de marge);
  • 1 fermeture zip de 60 cm (50 cm suffit) ;
  • Pressions plastiques et pince à pression ;
  • fil, ciseaux, etc.

1/ Reporter le patron

N’ayant pas de patron sous le coude, j’ai pris plusieurs turbulettes et ai fait mon propre patron (peut-être un peu étroit au niveau des jambes mais cela ne gène pas les garçons).

Le tissu choisi est à motif. Pour garder une cohérence dans le dessin, le dos et le devant du patron sont reportés de manière rapprochée (2 à 5 cm d’espacement) et alignée. Au lieu de couper chaque pièce de manière indépendante, je plie le tissu sur l’endroit de façon à superposer les deux pièces de la gigoteuse et je les maintiens entre elles avec des aiguilles.

Attention : Le tissu coton est fragile, pensez donc à le doubler à l’endroit où seront posées les pressions. J’ai dû faire une réparation avec un entoilage thermocollant double face de type « Vlieseline ». Voici la réparation que j’ai dû faire. J’ai thermocollé une pièce ronde de chaque côté du tissu puis j’ai renforcé l’ensemble avec une couture zigzag.

Petite Astuce : Commencez par thermocoller le tissu qui vous servira de patch dans un carré de 10×10 cm² puis découpez votre forme. Enfin, thermocollez votre patch sur le tissu à renforcer.

2/ Assemblage

Coudre les tissus sur l’envers à partir du bas de l’espace pour le bras jusqu’à l’emplacement de la fermeture éclair.

3/ Pose du biais

Avant de poser le biais, le contour de la turbulette est coupé tout en laissant une marge de 1 cm au niveau de la couture réalisée précédemment.

Le biais est posé avant la fermeture éclair car je le veux le long de la fermeture éclair. Pour me faciliter la tâche, j’utilise un pied adapté qui me permet de coudre le biais en une seule fois.

4/ Pose de la fermeture éclair

La fermeture éclair est une étape délicate et mieux vaut prendre son temps.

5/ Pose des pressions

Avec une pince Prym les pressions plastiques sont mises en place en 1 minute.

6/ Finitions

Pour finir proprement la turbulette, les fils sont arrêtés avec le pied coupeur :

Voici donc à quoi ressemble la turbulette qui emmène mon petit bout au pays des rêves pour des escapades dans la jungle 🙂

Et voici la seconde tubulette pour des escapades musicales 😉

 

Share Button