Relooking d’une table de chevet

Posted on

Bonjour à tous,

table_chevet (1)j’ai acheté cette table de chevet à Emmaüs pour la modique somme de 5€. Son allure d’origine n’est pas vraiment jolie mais je trouvais sa forme ronde assez rigolote et j’ai donc décidé de la mettre à mon goût.

L’occasion faisant le larron, j’en ai profité pour tester de manière sérieuse ma super ponceuse reçue en cadeau de Noël.

1. Le matériel :

– une ponceuse ;

– une sous-couche tout support (14 € mais il me reste 3/4 du pot) ;

– de la peinture  (40€, il me reste 1/2 pot) ;

– des pinceaux (rond pour les angles et classique pour les surfaces planes) et un rouleau ;

– un protecteur (12€).

 2. Ponçage :

Comme vous l’avez compris, après avoir ôté les portes, toute la table est poncée à la ponceuse.

table_chevet (2)

Nota Bene : Quand sur la notice de la ponceuse, il est indiqué qu’il faut augmenter la force si le ponçage est difficile, cela ne veut pas dire qu’il faut appuyer comme un ours sur la ponceuse. Je le dis parce que c’est ce que j’ai failli faire… Je ne suis pas un ours mais je ne suis pas délicate non plus 🙁 Augmenter la force signifie augmenter la vitesse  de la ponceuse.  Si vous appuyez trop fort, vous allez casser la tête de la ponceuse. Il faut caresser le bois délicatement 😉

Vous constaterez sur la photo ci-dessus, que ma super ponceuse fonctionne super bien (Merci papa et maman !).

 3. Relooking :

Comme la table n’est pas faite de bois massif, pour assurer l’adhérence de la peinture j’ai  préalablement appliqué une sous couche d’accroche adaptée « à tous supports ». Après 4h de séchage, la sous-couche est légèrement poncée (manuellement avec du papier à petits grains) et un chiffon microfibre est passé pour enlever la poussière.

table_chevet (3)

Comme j’imagine le meuble en deux couleurs, je commence par appliquer la peinture qui sera à l’intérieur du meuble. Deux couches de cette peinture (couleur galet) sont appliquées sur toutes les surfaces, avec un temps minimum entre chaque couche de 4h.

table_chevet (4)

Nota Bene : cette peinture, de la marque « Les Décoratives », s’étale très facilement.

La deuxième couleur n’ai pas de la peinture puisque je veux un effet vert de gris. J’ai tout d’abord pensé à l’acétate de cuivre qui est le principal composant du vert de gris (colorant utilisé depuis l’Antiquité) mais ce produit est à manier avec précaution (pour l’environnement : les produits chimiques toxiques qui ne peuvent pas être évacués dans l’évier ne doivent pas être utilisés à la maison). J’ai donc fait un tour dans la boutique du cyberdroguiste où j’ai déniché un produit appelé « Déco Vert de Gris » (qui semble être à la mode puisque toutes les grandes enseignes le vendent…). Ce produit est composé de deux flacons (une base et un réactif). Il permet de réaliser l’effet visuel et tactile du vert du gris et il se dépose sur tous les supports (bois, fer, du verre, plastique, terre cuite, peintures… ).

J’ai testé le produit sur une petite surface (une face de porte) et je me suis aperçue qu’il faut impérativement bien mélanger la base avant de l’appliquer. Secouer le pot ne suffit pas. Mélanger avec un touilleur permet de bien homogénéiser la préparation. Lorsque la base est bien mélangée, la couche appliquée avec un pinceau est dorée.

table_chevet (5)

Il faut attendre 5 minutes avant de déposer le révélateur. La composition n’est pas indiquée mais je pense que l’effet vert de gris est dû à une oxydation de composés cuivrés présents dans la base. De plus, aucune indication de toxicité n’est donnée donc ce produit ne doit pas être dangereux.

table_chevet (6)

L’effet vert de gris est assez bluffant toutefois je reste sceptique sur la durée de vie du revêtement « Déco Vert de Gris » car il semble s’effriter à l’usage… à voir et à confirmer.

4. Protection du meuble :

Aucune couche protectrice n’est indiquée pour le « Déco Vert de Gris ». Toutefois, comme le vert de gris est friable une fois sec, je préfère tenter de le stabiliser en le recouvrant d’une couche protectrice. Après 24h et près avoir enlevé le surplus de vert de gris avec un pinceau sec (ou une brosse douce), j’ai testé la couche protectrice sur une petite surface de vert de gris (ce protecteur est adaptée à ma première peinture puisqu’ils sont de la même marque). Le test ne modifie pas l’apparence du revêtement vert de ris donc le protecteur est appliqué au rouleau sur toute la table. Pour ne pas pailleter la peinture grise avec le vert de gris, commencez par appliquer la couche protectrice sur la peinture.

Une fois l’ensemble séché, les portes et leurs boutons (achetés sur internet) sont montés et la table peut fièrement trôner dans l’entrée 😉

20130226_225835

 

Share Button