Cage à oiseau orientale

1Bonjour bonjour,

Actuellement, il est rare que je poste de nouveaux projets bien qu’il y en ait quatre en cours… j’ai malheureusement peu de temps pour les avancer :s

J’ai aujourd’hui réussi à me dégager suffisamment de temps pour finir la transformation d’une cage à oiseau de type orientale qu’une voisine surnommée Pâquerette m’a donnée.

J’ai vu la même cage en format XXL dans un film français des années 70 ce qui me laisse supposer que cette déco vintage date de cette époque (si quelqu’un peut me le confirmer).

Cette cage va subir un relooking ainsi qu’un détournement. Pour entreprendre ce projet j’ai eu besoin de peinture, de bois de cagette, de la colle forte et d’une agrafeuse murale (optionnelle).

 

2Pour le décapage, j’ai utilisé la dremel pour poncer (plus rapide) et un ciseaux… vous comprendrez tout de suite pourquoi les ciseaux.

Le nettoyage de la partie en fer n’est vraiment pas une chose facile à faire parce que la peinture avait été mal appliquée (coulures et autres). J’ai donc tout poncé et gratté.

La photographie de droite vous montre l’étage intermédiaire de la cage et Ôhhhhhhh mais quelle surprise !!! Dans les années 70 on connaissait déjà le low cost :s Bref, je pense que de petits enfants fabriquaient ces cages…

Voilà donc pourquoi j’ai eu besoin de ciseaux : pour couper les pailles qui servaient à faire « imitation pilier ».

 

3

 

Après avoir ôté les « fenêtres » tordues, la cage est peinte en jaune puis en orange. Parallèlement, des baguettes préalablement coupées dans une cagette sont peintes dans le but d’habiller le bas de la cage.

 

 

 

 

4

 

Comme dirait Sieur Lavoisier « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». Les fenêtres sont démontées pour servir d’ornement et de fondation pour la construction d’un futur tiroir.

 

 

 

 

5

 

Voici comment j’ai caché les angles de la base avec la partie arrondie des fenêtres.

 

 

 

Pour faire le tiroir, j’ai coupé dans une cagette 5 pans de bois que j’ai fixé entre eux grâce aux petits plots provenant des fenêtres. Pour cette opération, j’ai eu besoin de colle forte et d’une agrafeuse. Les coins sont renforcés par un point de colle et un feutre est collé sur le dessous du tiroir pour ne pas abîmer la peinture. Enfin, pour que le fond du tiroir soit plan un carton est posé et le bouton du tiroir est fabriqué  avec une perle et un ruban.

9

La cage terminée, un petit pendentif est accroché à la place de la balancelle à oiseau pour mettre un point final à ce détournement.

Cette cage à tiroir me servira de boite à bijoux et si besoin, je pourrai y accrocher mes boucles d’oreille.

 10


Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *