Fabrication d’un escalier pour lit bébé

Aujourd’hui c’est SuperPapa qui écrit sur le blog de Vérobrico !

Les petits garçons grandissent, et ils ont de plus en plus envie de monter et descendre tous seuls de leur lit. Problème, même en étant très courageux, leurs lits sont des lits à barreaux trop hauts pour monter et descendre sans danger quand on a un peu plus de deux ans.

Pour remédier à ça, j’ai fabriqué deux escaliers sur mesure, avec la double fonctionnalité de servir de super cachette.

Pour cela, j’ai dessiné un plan papier pour formaliser la forme globale de l’escalier. J’y ai détaillé les dimensions de chaque pièce pour les faire découper. Par solution de facilité de calcul, j’ai utilisé du medium d’épaisseur 1cm. La réalisation de ce plan et de l’établissement des dimensions des pièces est l’étape la plus longue qui nécessite de la rigueur. Au final je ne me suis presque pas trompé !

J’ai pris du medium tout simple mais on peut faire aussi avec du contreplaqué, mais qui sera plus cher. Ici environ 15€ de matériau pour deux escaliers. L’utilisation du medium est plus dans l’idée de faire un meuble temporaire « vite fait » et pas cher, quitte à le refaire en contreplaqué plus tard si besoin.

Rendez vous dans le magasin de bricolage le plus proche avec mon papier détaillant toutes les mesures, et me voilà avec plein de morceaux à assembler. Il n’y a plus qu’à !

Première étape, j’identifie chaque pièce en la marquant au crayon (Photo 1).

Je commence par assembler le fond et les côtés (Photo 2). J’assemble tout cela avec des clous et des vis à bois (enfin avec ce que j’avais dans l’atelier). Je n’ai pas utilisé de colle à bois mais cela aurait été encore mieux. Une fois retourné, j’installe un plaquage intérieur pour soutenir la future marche (Photo 3).

Pour la face avant de la marche, j’identifie le centre avec les diagonales et je perce à la scie cloche de 67 mm (Photo 4). Cela fera un petit trou par lequel les enfants pourront cacher des choses sous la marche !Mise en place de la contre marche (face avant) et de la marche (Photo 5). Même opération pour la marche supérieure (Photo 6). Ce sera solide !

Je me retrouve alors avec un caisson presque fini (Photo 7). Cependant le coin est assez gênant, je coupe alors un coin en sciant sur un triangle de 15cm x 15 cm, tracé ici au crayon (Photo 8). Avec du papier de verre j’adoucis les bords.Et voilà le résultat ! On peint alors. Comme d’habitude, d’abord les angles / coins, et on passe plusieurs couches. La peinture utilisée est un reste de la restauration des lits des enfants (référence : Attitude Récup’ de Ripolin).

Les escaliers ne sont pas entrés de suite dans la chambre afin de faire dégazer le bois et la peinture. Les voilà terminés, et en service ! Immédiatement adoptés par les petits, le premier jouet caché sous la marche y a été placé en moins d’une minute… et la biscotte écrasée, 15 jours après l’installation dans la chambre !

Pour faciliter l’accès au lit, la traverse que nous avions ajoutée pour la sécurité a été retirée au grand plaisir de deux petits spectateurs.

Voilà comment dire adieu aux grasses matinées que nous faisions jusqu’à 8h30. Oui, nous sommes des parents indignes à oreille sélective le week-end 😀

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.