Tablier japonais

Bonjour à tous,

voici le deuxième cadeau de noël confectionné pour aider le Père de Noël, un tablier japonais. J’en ai fait un pour chacune de mes sœurs, soit deux 😉

La plupart des tabliers japonais sont doublés et peuvent être portés comme une blouse. Pour ma part je voulais des tabliers de cuisine alors le coton utilisé est épais. Ce type de tablier est beaucoup plus agréable à porter que les tabliers traditionnels car ils ne pèsent pas sur les épaules et le cou.

Le patron est assez simple (Schéma 1) et ne prend pas en compte les 2 à 3 cm de marge de couture.

Si vous voulez un tablier japonais avec un look plus atelier, élargissez les bretelles et  faite le uniquement dans un coton épais de couleur unie.

1/ Couper le tissu

2/ Fabrication des bretelles

Pour mesurer la longueur des bretelles, le tablier est épinglé sur le mannequin. Ce type de tablier ne se ferme pas et tient en place grâce à ses bretelles qui sont croisées dans le dos.

Aux 66 cm de longueur, il faut ajouter 3 cm pour les marges de couture.

Pour les bretelles j’avais dans mes placards un tissu d’ameublement rouge à motifs jaunes (tissu provençal Souleiado) parfaitement coordonné au jaune du tablier. Deux rectangles de 20 x 69 cm². Le pliage se fait en deux temps (Photo 3) :

Flèches a : Faire deux plis de façon à ce que les deux longueurs se rejoignent au centre (position b de la photo 3)

Flèche b : Plier selon les pointillés blancs et la flèche b

La bande de 5 cm de large ainsi obtenue est cousue sur ces deux longueurs à environ 1 cm du bord.

3/ Assemblage

Les bretelles sont épinglées sur la poitrine et dans le dos de façon croisées (voir Photo 4).

Les bretelles sont cousues cachées dans les ourlets (Photos 5 et 6).Les bretelles sont ensuite maintenues par une couture (Photos 7 et 8).

4/ La poche

La poche est un simple carré de 30 x 30 cm² positionnée sur la droite du tablier (mes sœurs sont droitières). En rappel des bretelles, une petite bande fantaisie est ajoutée avant d’apposer la poche.

Après un passage en machine à laver et un coup de fer à repasser le tablier est prêt pour aller sous le sapin de Noël.

Et avec les détails du dos :

Ma maman est un peu jalouse alors l’idée pour la fête des mère est toute trouvée 😉 Je vais aussi en faire deux pour chacune de mes crapules. Le modèle pour miniatures comportera une subtilité pour le rendre évolutif.

A très bientôt alors !

Véro

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.