Caisses à bouteilles par Marie

Posted on

Bonjour,

Aujourd’hui je laisse Marie présenter son meuble à vin construit à partir d’anciennes caisses à vin en bois.

Merci beaucoup pour ton  partage 🙂

A la recherche d’un meuble sympa pour mettre des bouteilles de vin, de superbes caisses de consigne ont été chinées au vide grenier d’Orléans pour 5 euros pièce.

caisse_vin_verobrico (1)Après avoir aspiré la poussière, de petits tas de poussière se sont formés (Photo 2). Je me doutais que j’allais rencontrer ce problème car il y avait des petits trous significatifs de vrillettes e.g., insectes à larve xylophage (Photo 3). Donc, il était nécessaire de restaurer les caisses.

caisse_vin_verobrico (2)Dans la première partie de la restauration des caisses, le bois est traité au xylophène. Après avoir pris soin de choisir le xylophène le plus concentré, le produit a été appliqué de manière généreuse en insistant sur les trous (Photos 4 & 5). Pour être sûre de n’oublier aucune zone et de bien faire toutes les faces des caisses, elles ont été tournées dans le sens des aiguilles d’une montre. Puis les caisses ont été enfermées dans des sacs poubelles afin de ralentir l’évaporation du xylophène pour qu’il imprègne au maximum le bois et tue bien tous les parasites (Photo 6).

caisse_vin_verobrico (3)Quarante-huit heures après, la procédure a été réitérée et une deuxième couche de xylophène a été appliquée. Les caisses ont été à nouveau placées dans des sacs poubelles. Après quarante-huit heures dans les sacs, les caisses ont été rentrées pour être séchées. Mauvais temps oblige ! Le volume total de xylophène utilisé est de 2,5 L.

La deuxième partie de la restauration des caisses, et de la création du meuble, avait pour objectifs de lustrer le bois, le protéger et d’attacher les caisses entre elles pour obtenir un meuble solidaire. Pour une solution naturelle et économique, j’ai suivi le tuto ‘Quelle huile pour mon bois ?’. Aussi après avoir protégé le sol, de l’huile de tournesol premier prix (Photo 7) a été appliquée de manière généreuse au pinceau afin de ne mettre qu’une seule couche (Photo 8).

caisse_vin_verobrico (4)Après avoir appliqué l’huile (utilisation 1 L pour les 3 caisses), le meuble a été sécurisé en renfonçant les clous qui dépassaient (Photos 9 et 10). Les caisses ont été mises dehors toute la journée pour les laisser s’imbiber d’huile (Photo 11). Les caisses ont été rentrées le soir pour éviter qu’elle prenne l’humidité.

caisse_vin_verobrico (5)Après séchage, une corde (deux mètres de corde en mercerie ont été achetés) a été fixée à l’aide d’une agrafeuse murale côté intérieur de la caisse pour que les agrafes soient discrètes (Photo 12). Une fois fixées, les cordes se sont avérées trop claires par rapport au bois. Aussi, je les ai retiré pour les faire tremper 3 heures dans du café. Les cordes sont ensuite mises à sécher (j’ai suivi les tutoriels ‘teinture au café’ et ‘Brou de noix, Café ou Thé ?’). Elles sont désormais de la même teinte que les caisses.

caisse_vin_verobrico (6)Après réflexion j’ai choisi de ne pas attacher les caisses afin de conserver la possibilité de les moduler en fonction des envies (Photo 13). A noter qu’en guise de patins du carton a été placé sous le meuble pour ne pas rayer le sol.

Diapositive7Plus besoin de ranger le vin sous le canapé !!!

Share Button

Couverture de bébé

Posted on

Bonjour à tous,

aujourd’hui est une journée tricot puisque je vais vous détailler la couverture en patchwork tricotée à l’occasion de la naissance de ma nièce. Cette couverture de 100 x 80 cm² a été un long et fastidieux labeur qui a duré presque deux mois. D’ailleurs j’ai dû faire appel à la reine du tricot, ma sœur, pour m’aider à assembler l’ensemble rapidement…

Le point choisi est un point croisé tricoté avec des aiguilles de 6 pour une laine phil looping de Phildar. Après avoir monté 27 mailles, une première rangée est tricotée en mailles endroit puis le tricot est monté selon le modèle ci-dessous. Les mailles « colorées » sont répétée sur toute la rangée « allée ».

tableau_couverture_bebe_verobrico

Avec deux pelotes de laine d’une même couleur, 18 rectangles de 13 x 12 cm² sont tricotés. Pour réaliser une couverture suffisamment grande, j’ai tricoté 18 rectangles pour 3 couleurs différentes et 8 rectangles d’une quatrième couleur.

couverture_bebe_verobrico (1)

Comme le montre les photographies ci-dessous, voici à quoi ressemblent le recto et le verso de ce tricot :

couverture_bebe_verobrico (2)

Après un mois et demi à tricoter tous ces rectangles, ils sont assemblés. Dans un premier temps, les pièces sont nouées entre elles afin de faciliter la couture.

couverture_bebe_verobrico (3)

L’ensemble est cousu avec une aiguille à coudre la laine sur le recto puis sur le verso de la couverture. Seule, j’ai mis 2 jours à coudre les longueurs alors qu’à quatre mains, en moins d’une journée les largeurs sont assemblées. Comme vous le voyez, l’assemblage n’est pas une étape négligeable et peut devenir très rapidement chronophage !

 couverture_bebe_verobrico (4)

Pour finir et tenir la couverture, le contour est crocheté de 3 rangés avec un crochet de 6 :

couverture_bebe_verobrico (5)couverture_verobrico

Voici une couverture de bébé personnalisée. Chaque lettre est thermocollée (attention à la température du fer à repasser afin de ne pas feutrer la laine) puis cousue.

couverture_verobrico_f

Share Button

Nettoyer des fenêtres PVC / Clean up PVC windows

Posted on

Bonjour à tous,

lors du nettoyage des fenêtres de notre nouveau logement, nous étions fatigués avant même de commencer. Des traces de colle recouvraient tout le tour des fenêtres en PVC. Nettoyer un support plastique est délicat car un produit mal choisi (l’acétone par exemple) abimera le plastique plus qu’il le nettoiera. Sur les conseils de Ray, j’ai été cherché du nettoyant frein et  » Oh miracle ! » pas besoin de frotter 🙂

Attention : ce produit sent très fort donc utilisez le de manière modérée et dans un environnement aéré (pour rappel, voici l’article sur le bricolage et la qualité de l’air).

Share Button

Personnalisation d’un cadre photo

Posted on

Bonjour à tous,

j’ai reçu un appel à l’aide de mon Padre pour peindre un cadre photo en bois brut dans lequel il souhaite exposer une carte postale qui a voyagée avec l’Hermione. Les couleurs de la carte sont le jaune, le bleu et le rouge et la chambre dans laquelle sera accroché le cadre est jaune. A partir de ces couleurs, j’ai commencé par peindre la couleur rouge de manière grossière avec un vieux pinceau abîmé.

Petite Astuce : pour chaque couche de peinture, pensez à ne pas trop charger votre pinceau.

cadre_photo_verobrico (1)

Pour rappeler la couleur majoritaire de la carte ainsi que celle du mur, des touches de jaune sont apposées après un temps de séchage de la peinture rouge assez court (1h ou 2h). Comme cette couleur sera secondaire, je l’ai utilisé pour accentuer les défauts du bois (suivre notamment la flèche blanche) :

cadre_photo_verobrico (2)

La couleur dominante, le bleu, est la troisième couche de peinture qui recouvre le cadre.

cadre_photo_verobrico (3)

Les couleurs utilisées sont vives et brillantes. Aussi, pour vieillir l’aspect du bois du brou de noix est appliqué après le séchage de la peinture. Vous savez désormais que j’affectionne cette technique et en général elle est suivie par le lustrage à la cire.

La carte postale aurait été perdue entre un mur jaune et un cadre trop jaune mais le bleu et le rouge la mettent en valeur.

Ma mission remplie, la carte orne désormais la chambre d’ami de mes parents 😉

cadre_photo_verobrico (4)

Share Button