Utilisation d’un décapant spécial bois

Posted on

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vous présente l’efficacité du Décapant gel express de V33, utilisé à cause d’une peinture trop coriace (une véritable succession de fonds de pot de peinture pour cuisine 🙁 ) et très mal posée… A noter que je n’ai pas pu faire moi-même ce décapage donc c’est Mamanbrico qui a eu la gentillesse de s’y coller. Il faut savoir sous-traiter le travail lorsque nous ne sommes pas en mesure de le faire soi-même !

Quand il s’agit de mobilier intérieur, je ne suis pas très fan de l’utilisation de ce type de produits. La lecture de la fiche de sécurité du Décapant gel express de V33 envoyée par Careli, de Tutolibre, a conforté ce sentiment. Au delà des consignes d’utilisation, la composition chimique du produit est renseignée ce qui permet de trouver la fiche de chaque composé de manière individuel grâce au numéro CAS : Acétate de n-butyle (CAS : 607-025-00-1), Méthyl-éthylcétone (CAS : 606-002-00-3) et un mélange d’hydrocarbures référencés sous le numéro CAS EC 919-857-5.

Pour ne pas altérer les voies respiratoires et la peau, le décapage a été réalisé en extérieur et avec des gants épais. Puis le meuble décapé est resté plusieurs semaines à l’extérieur avant d’être peint.

Voici enfin la vidéo de Mamanbrico en plein ouvrage :

Share Button

‘Faites de la Récup’ à Toulouse les 24-25 septembre

Posted on

glanerie

Sur Toulouse le  mois de Septembre est riche en évènements créatifs. Aussi, Si vous êtes fan de Récup et de recyclage et/ou si vous souhaitez rencontrer des créateurs locaux je vous invite à :

la onzième Faites de la Récup

organisée par l’association La Glanerie 

37, impasse de la Glacière . 31200 – Toulouse

le week-end du 24 et 25 septembre 2016

Site web

 

Share Button

Suite du S.O.S. canalisations bouchées

Posted on

Bonjour à tous,

vous souvenez vous de nos problèmes de canalisations bouchées ? Cela avait commencé en avril puis avait continué en juin pour poursuivre en juillet. Voici donc la suite de l’histoire :

3 mois plus tard :

Nous sommes à nouveau dans le caca et comme à chaque fois nous sommes dans cette situation lorsque nous avons de la famille à la maison 🙁

Cette fois-ci nous avons dû faire un « seatting » dans l’agence immobilière car le problème a été classé comme secondaire face au week-end prolongé du 14 Juillet… Nous avons donc contourné le problème en contactant directement les propriétaires (vous pouvez joindre votre assurance et votre mairie pour débloquer la situation. Cette dernière est souvent très efficace et les agences immo n’aiment pas beaucoup lorsque la mairie s’en mêle !)

Après un nouveau débouchage qui aura été efficace 24h, il y a eu rendez-vous au sommet avec l’agence, le propriétaire, une entreprise qui gère le passage caméra (une coloscopie des canalisations est programmée rapidement pour enfin identifier et localiser le problème), un plombier et une dernière entreprise pour le gros-œuvre. Verdict, les canalisations s’affaissent et voici donc ce qui est prévu pour résoudre ce problème en urgence :

  • Pompage et débouchage d’urgence avec remise en service immédiate de l’ancienne fosse septique (je ne vous raconte pas l’odeur…). On nous a laissé un fongicide redoutable à mettre en petite quantité dans les toilettes pour l’entretien de la fosse (Attention aux enfants) ;

canalisations_bouchees_suite_verobrico(2)

  • 2 jours plus tard, installation temporaire d’une pompe de relevage pour nous relier au tout-à l’égout (2h d’intervention). Comme le système est temporaire la trappe de la fosse septique reste ouverte. Toutefois comme la pompe se déclenche lorsqu’un certain niveau de remplissage est atteint, une bâche étanche est scotchée pour éviter les mauvaises odeurs (avec les chaleurs de l’été, je peux vous dire qu’on a dû quitter notre chambre tellement l’odeur était forte !) ;

canalisations_bouchees_suite_verobrico

  • 10 à 15 jours après est programmée la démolition d’une partie de la terrasse pour refaire les canalisations endommagées par le temps. Deux jours de travail. Notre agence immo est une calamité mais les entreprises ont été très professionnelles. Une fois les travaux terminés, on a dit adieu aux mauvaises odeurs.

Comme quoi même s’il on est « Joe la bricole » il est parfois bon de passer rapidement la main aux professionnels ! Et surtout, ne laissez pas traîner ce genre de situation car votre logement est insalubre. Vous pouvez donc être relogé par votre assurance habitation.

Share Button

Nécessaire de toilette pour bébé

Posted on

Bonjour à tous et à toutes,

Avec plus d’une dizaine de naissances dans mon entourage, il est bon d’avoir de l’imagination pour varier les cadeaux de naissance. Je vous ai déjà présenté les bouillottes sèches et l’étui à dents de lait alors aujourd’hui je vous présente un nécessaire de toilette que j’ai réalisé pour mes deux amours.

Ce nécessaire de toilette se compose de lingettes lavables avec distributeur, d’une serviette de bain et d’un tapis à langer. L’accessoire le plus délicat à faire est le distributeur de lingette donc j’y passerai un peu de temps.

kit_bebe_verobrico (1)

1. Lingettes lavables et serviette de bain

Choix de la matière

Pour ne pas agresser la peau de bébé, j’ai voulu un tissu plus doux que l’éponge en coton. Après discussions avec plusieurs mamans, dont certaines sont adeptes des couches lavables, deux matières se détachent :

  • le tencel : matière très douce (entre la soie et le coton) qui provient de la cellulose d’eucalyptus. Bien qu’elle se lave à basse température, 30°C, cette fibre est facile d’entretien et solide ;
  • le bambou : la fibre de bambou est très utilisée dans la conception des couches lavables car cette matière éponge est très absorbante. Solide et doux, le bambou peut-être lavé à 60°C.

Petite Astuce : Si vous êtes adepte des couches lavables, ne vous ruinez pas à acheter les langes en bambou mais fabriquez-les 😉

Pour mes lingettes, j’ai choisi le bambou car il est beaucoup moins onéreux que le tencel et présente l’avantage de se trouver plus facilement en magasin de tissu.

A noter que vous trouverez sur internet des lots de 10 lingettes 10×10 cm² entre 12€ et 15€ (sans frais de port) alors que le prix du bambou au mètre coûte environ 20€. Je vous laisse faire le calcul….

D’autre part, j’ai profité de ce projet pour détourner certaines lingettes pour les offrir comme lingettes démaquillantes pour peaux sensibles. Verdict : c’est du bonheur. Après avoir testé mes lingettes, certaines personnes sont parties en quête de bambou pour s’en fabriquer mais aussi pour faire des gants de toilette et des taies d’oreillers douces pour cet été.

Fabrication

Les dimensions des lingettes et de la serviette sont respectivement 12×12 cm² et 60×40 cm². Deux types de lingettes ont été confectionnés :

  • des bambou doublées bambou : rectangles de bambou de 13×25 cm² pliés en deux pour obtenir des lingettes de 12×12 cm² (photos 2a et 2c) ;
  • des bambou doublées coton. La serviette étant doublée en coton, elle est fabriquée de la même manière que ces lingettes (photos 2b et 2d).

Le bambou n’ayant pas d’envers ni d’endroit, peut importe le sens de couture.

A noter que le bambou peluche énormément lors à la découpe …

Après une première couture droite qui assemble les deux épaisseurs de tissu (les imprimés du coton face au bambou), les fils sont arrêtés avec une couture zigzag (réalisée avec mon pied coupeur Singer) afin que le tissu ne se délite pas.

Attention : N’oubliez pas de conserver une ouverture de quelques centimètres (photo 2b) afin de mettre sur l’endroit les lingettes ainsi que la serviette.

Pour un beau rendu, retournez votre travail de façon à ce que les coutures soient cachées à l’intérieur des lingettes puis fermez l’ouverture avec une couture droite.

kit_bebe_verobrico (2)

Plus d’idées

Vous pouvez tout à fait imaginer faire une sortie de bain à la place de la serviette et une amie a réalisé des bavettes à jeter sur l’épaule pour protéger des reflux de bébé. Ses bavettes en bambou (rectangles de 20×30 cm²) peuvent ne pas être doublées en coton si une simple couture zigzag est réalisée pour retenir le tissage de bambou.

2. Distributeur de lingettes

Réflexions

Comme je l’ai mentionné plus haut, la conception du distributeur à lingettes est plus complexe que la fabrication des lingettes et de la serviette. Pourquoi ai-je choisi de faire un distributeur en tissu ? Tout simplement pour ne pas trop encombrer le sac à langer des jeunes parents.

Pour me simplifier la vie, j’ai opté pour une double distribution avec d’un côté un dévidoir à lingettes bambou-coton et de l’autre un dévidoir à lingettes bambou-bambou (photos 3c et 3d). Autre option ajoutée, une fermeture éclair centrale pour recharger facilement le distributeur (photos 3a et 3b).

kit_bebe_verobrico (3)

Sachez aussi que les dimensions de votre distributeur vont dépendre du nombre de lingette et, bien entendu, des dimensions des lingettes elles-mêmes. Pour cette raison, aucune mesure précise sera donnée dans cette partie du tuto.

Petite Astuce : si vous ne souhaitez pas vous prendre la tête, prenez une boite qui traine à la maison et ne sert à rien et adaptez les dimensions de vos lingettes à cette boite !

Conception

Le schéma n°4 explique le montage global du distributeur. La réalisation de ce distributeur se fait en plusieurs étapes distinctes alors n’hésitez pas à prendre votre temps.

kit_bebe_verobrico (4)a. La première étape de ce travail est la pose de la fermeture éclair. Ayant déjà du matériel à la maison, j’ai décidé de faire avec ce que j’avais. De ce fait, la fermeture éclair utilisée ici a une longueur de 20 cm.

kit_bebe_verobrico (5)b. La seconde étape est la fabrication des deux dévidoirs. Chaque dévidoir est conçu avec deux triangles rectangles de dimensions supérieures aux dimensions finales (prise en compte des marges de couture).

L’hypoténuse de chaque triangle est ourlé puis les triangles sont superposés comme l’illustre le schéma n°6 (dessin de droite). Deux petites coutures perpendiculaires (pointillés verts) à la supposition des triangles sont réalisées afin de les maintenir ensemble. La seconde utilité de ces coutures est de fermer un peu le dévidoir afin que les lingettes ne sortent pas d’elles-même.

kit_bebe_verobrico (6)c. Désormais il faut ajouter une pièce de tissu à l’une des extrémités de la fermeture éclair. Fermeture éclair + ajout de tissu doit avoir une longueur supérieure au périmètre d’une lingette (prendre en compte une marge de couture).

Attention : Ne pas coudre la seconde extrémité du tissu de suite (extrémité schématisée par un zigzag sur le schéma n°7). Faire cette étape en dernier facilite le travail d’assemblage.

kit_bebe_verobrico (7)d. Assemblage sur l’envers. Comme le montre le schéma n°8, les dévidoirs sont assemblés l’un après l’autre aux pièces du schéma n°7. Un côté du dévidoir est centré par rapport à la fermeture éclair (pointillés blancs) puis il est cousu selon les pointillés bleus. Cette opération est répétée pour le second dévidoir.

Enfin, il faut fermer l’ensemble du distributeur en rabattant le côté signalé par les « zigzag » au niveau de la tête de la fermeture éclair.

kit_bebe_verobrico (8)3. Tapis à langer

Le tapis à langer ressemble énormément à la serviette de bain. Ses dimensions : 50×30 cm². La principale différence réside dans le fait qu’il faut un tissu plastifié pour obtenir un tapis étanche. La photo n°9a présente un bout d’alèse plastifiée coupé aux dimensions du tapis. Pour garder le thème du nécessaire de naissance, l’alèse est doublée avec le tissu coton utilisé par avant (photo n°9b).

kit_bebe_verobrico (9)Une grosse difficulté a été rencontrée lorsque j’ai cousu le coton et l’alèse ensemble. L’assemblage est réalisé endroit du coton sur endroit de l’alèse avec le coton en dessous de l’alèse. Le pied presseur de la machine est donc sur la face plastifiée. Problème, le pied ne glisse pas sur le plastique et le tissu n’avance pas. Ma solution a été d’utiliser le pied en plastique servant à faire les boutonnières mais j’aurai pu acheter un pied en téflon (photo n°10a). Avec les pieds en plastique, plus de problème d’accroche mais faite bien attention à repositionner le pied à boutonnière dès qu’il se trouve en butée (photo n°10b). Une autre solution proposée par Clotilde est de conserver le pied classique et de scotcher avec du scotch brouillé (non transparent) la face plastifiée sur la ligne de couture. Bien que je n’ai pas testé cette méthode, je lui fais confiance 😉

kit_bebe_verobrico (10)Après avoir mis sur l’endroit le tapis à langer, les finitions montrées par les photos 11c et 11d sont réalisées. Pour faciliter le pliage du tapis, trois coutures sont réalisées dans la longueur du tapis (photo 11d).

kit_bebe_verobrico (11)Voilà donc le nécessaire de toilette offert comme cadeau de naissance à un petit bout de chou. Mais n’oubliez que les lingettes peuvent aussi être utilisées comme lingettes démaquillantes ou comme gants de toilette. La photo n°12 correspond aux lingettes démaquillantes faites pour ma sœur avec des chutes de coton.

Laissez votre imagination faire et n’hésitez pas à utiliser le bambou à la place des serviettes éponge 😉

lingette_bambou_verorbico

Share Button