Chevet des années 30

Posted on

Bonjour a tous,
Après une longue absence liée à la fois à l’actualité, à un changement de domicile qui engendre des travaux et la routine quotidienne… Voici enfin un article.
Je suis en manque de personnalisation de meuble. Cela fait des années que je réfléchis à changer ma table de chevet qui est toute basique. Les valises posées pour quelques années, je me suis donc mise en quête d’un nouveau chevet. J’ai porté mon dévolu sur cette vieille dame de 90 ans, Photo 1.

Le chevet est en bois massif. Sa construction est classique avec entre autre un assemblage en queue d’aronde pour le tiroir, Photo 3, et un plaquage en bois, Photo 5.

Même si le temps et les verres ont marqués la table et abimé le vernis, le bois est en très bon état. Il n’y a donc qu’à personnaliser après un rapide ponçage avec un grain de 80  et un époussetage.

Comme le tiroir fermait difficilement, les côtés latéraux ont été poncés pour enlever un peu de matière.

J’ai profité de ce projet pour tester une nouvelle peinture et une nouvelle couche protectrice de la marque id, achetées chez Merlin Pinpin pour 19,90 + 17,90€.

J’ai suivi les recommandations d’utilisation de la peinture, à savoir pas de sous-couche pour ce type de bois. Le meuble a donc été démonté et peint en 2 couches avec une patte de lapin. Même si la première couche est très marquée, cette peinture est plus couvrante que la peinture jonquille de  Attitude Récup’ de Ripolin testée pour le relooking des lits bébé de mes sœurs et moi même.
La couleur correspond à mes attentes même si je ne trouve pas le rendu aussi lisse qu’attendu. D’autre part, je regrette de ne pas avoir mis de sous-couche car j’ai l’impression que la peinture est fragile sur les chants. Le Photo 10 a été prise après la première couche de peinture. A voir dans le temps comment elle va tenir avec la couche de protection. Bref, ma première impression sur la peinture n’est pas optimiste. J’essaie donc de rattraper au mieux lors de l’application de la seconde couche.

La couche de protection est appliquée dans le respect des délais d’attente mentionnés dans la fiche technique du produit. Malgré cette précaution, lors de l’application au pinceau, le vernis dissout partiellement la couche de peinture. Le rendu n’est absolument pas propre et ça m’agace. Je repasse donc le lendemain une seconde couche mais à la patte de lapin. Le vernis est sensé être « extra mat » mais soyons déjà content, le meuble ne ressort pas brillant…
Pour nourrir le bois, de l’huile de lin est appliquée à l’intérieur du placard. Un essuie tout a été posé pour absorber l’excédent d’huile.

En parallèle, je réfléchissais à changer les boutons de porte. Comme je trouve les boutons d’origine bien équilibrés et en harmonie avec la forme du chevet, ils sont donc conservés. Après un nettoyage rapide à l’acétone,  ils sont simplement bombés à la peinture noire tout comme les charnières.
Mon chevet des années 30 s’inscrit désormais parfaitement dans l’air du temps. J’aime beaucoup ce meuble et il va falloir que j’en trouve un second pour le deuxième côté du lit mais il ne faut pas le dire trop fort… 😉

Enfin, pour un rappel de couleur deux petits cadres en bois brut sont peints et vernis avec les même produits.


A très vite pour un prochain article.

Véro


Préparation de Pâques

Posted on

Bonjour à tous,

Pour rompre l’isolement lié au confinement, nous avons fabriqué avec les enfants des cartes sur le thème de Pâques. Pour dessiner le lapin, j’ai pris le modèle que vous trouverez ICI.

Ce projet à beaucoup plu puisque la peinture était de sortie et les cartes ont été envoyées à la famille, aux maîtresses et à la crèche.

Il faut 2 feuilles cartonnées par carte. L’activité est un peu compliquée pour des enfants de 3-4 ans. La découpe au cutter et le collage des feuilles ont donc été à ma charge. Quant à la déco, ce fût expression libre.

Je ne vous présente pas toutes les cartes pour ne pas dévoiler entièrement la surprise.

Les garçons ont aussi décoré les lapins préalablement découpés. Je les ai plastifiés pour qu’ils puissent durer dans le temps.

Un pompon au diamètre du ventre du lapin est très petit, alors un second rond de diamètre extérieur 2 cm plus long permet de faire un gros pompon.

J’ai des souvenirs de fabrication de pompons fastidieuse et longue. Ici j’ai quadruplé la laine et qu’est ce que ça va plus vite !!!!

Voici la famille Lapinoux au complet. On mettra des yeux qui bougent après le confinement.

Pour le moment la famille Lapinoux est cachée. Elle servira peut-être de décoration de table ou bien elle accompagnera les chocolats qui seront cachés dans le jardin.


Fabriquer un loto alphabet et chiffre

Posted on

Bonjour à tous et à toutes,

Aujourd’hui apprenons en s’amusant !

Dans les idées pédagogiques qui peuvent occuper vos enfants, il y a le loto. En ce moment nous sommes dans la reconnaissance et l’apprentissage des lettres et des chiffres alors le thème fut vite trouvé !

Le notre a été fait par papi sur l’ordinateur puis il a été plastifié. Mais pas de panique, une règle, des feuilles (cartonnées), un feutre et une paire de ciseaux feront aussi le jeu 😉

Les enfants ont 3-4 ans et ne reconnaissent pas encore les chiffres alors le jeu comprend des chiffres associés à des étoiles pour le dénombrement puis on corse les choses avec les chiffres seuls.

Quant à l’alphabet, à vous devoir si vous voulez des lettres dans l’ordre ou non. Notre Z est sur la planche des chiffres mais ça ne gène pas les garçons dans leur amusement.

Voici l’un des loulous en plein jeu :

Voilà donc une nouvelle activité pour ces vacances en confinement.

Par contre mes bricolages pour moi me manquent. J’ai enfin trouvé comment je veux mon petit meuble colonne… 🙁

à très vite !

Véro


Les petits poissons dans l’eau…

Posted on

Bonjour à tous !!!

Ça y est, on peut retourner au boulot… POISSON D’AVRIL 🙂

OK, la blague est pourrie. Néanmoins aujourd’hui Mam’zelle Nini, vous présente le poisson qu’elle a fait avec sa maman. Et oui, avec les vacances de Pâques qui arrivent à grands pas, les instructions du corps enseignant ne rythmeront plus vos journées et vos enfants vont vite s’ennuyer si vous ne les motivez pas. Je vous propose donc ce beau tableau poisson qui devrait leur plaire.

Pour celles et ceux qui n’ont pas de peinture à la maison, Amazon a été dévalisé et/ou livre au ralenti. Je vous conseille de regarder sur des sites dédiés aux loisirs créatifs comme par exemple 10doigts.

Voici le matériel en image :

Pour reprendre la phrase de ma sœur, ce travail manuel est « libre mais guidé ». Il faut que l’enfant puisse s’exprimer sans frustration.

Voici le pas à pas qui est lui aussi « libre mais guidé » :

1/ Choisir avec l’enfant un coloriage poisson à imprimer ;

2/ Peindre en bleu une feuille cartonnée blanche ;
3/ Pendant séchage de la feuille, peindre à sa guise le poisson puis le coller sur le fond bleu. Compléter la décoration du poisson avec du matière au choix ou trouvé dans les placards : perles, ficelles, boutons, rubans,….
4/ Avec de la colle (ici colle à bois trouvé dans le garage mais vernis colle accepté) coller sur le fond bleu du sable, du gazon synthétique spécial loisirs créatifs, du papier crépon, du papier de soie (souvent utilisé par les boutiques pour empaqueter les cadeaux) , des coquillages ramassés pendant les vacances,… Sujet libre


5/ Pour un effet « sous l’eau », coller quand tout est bien sec le papier bulle en appliquant de la colle en stick sur le bleu de la feuille (faire des points de colle partout). Scotcher les rabats du papier au dos de la création. Le clou de la finition serait un joli cadre pour accrocher ce beau tableau dans la chambre de votre enfant.

Bravo Mam’zelle Nini pour ce beau poisson d’Avril !