Électrification de la lampe Wonder Agral

Posted on

Bonjour à tous,

Cet article fait suite à la question postée par Raphaël concernant la possibilité d’électrifier la lampe Wonder Agral (voir le commentaire en bas de l’article de Hugo « Démonter l’ampoule de la lampe Wonder Agral » ). Je préfère une réponse format article car faire des modifications électriques peut s’avérer très dangereux ! Personnellement, je ne me suis pas lancée dans l’aventure alors même que je vis avec un Génie Électrique. Toutefois voici ce qu’il faudrait faire :

La lampe portative est alimentée avec une pile de 9 V alors l’électricité domestique est à une tension de 230 V. La seconde différence est que la pile délivre un courant continu alors que le courant domestique est alternatif, très dangereux.

JE NE CONNAIT PAS L’ÉLECTRICITÉ ALORS JE N’Y TOUCHE PAS

Le schéma 1b ci-dessous illustre l’alimentation d’origine de la lampe Wonder Agral. Dans le premier article sur cette lampe (Lien), je soulevais le fait que la carcasse de la lampe est conductrice et jouait le rôle de fil électrique entre la borne (+) de la pile et l’ampoule lorsque l’interrupteur est fermé (point 2). La borne (-) de la pile est quant à elle continuellement reliée au culot de l’ampoule (point1).

electification_agral_verobrico (1)Dans une situation parfaite il faudrait pour électrifier la lampe de manière sécurisée (Schémas 2) :

  • Relier la phase et le neutre à l’ampoule (respectivement câble et flèche rouges et câble et flèche bleus) ;
  • Mettre à la Terre la carcasse métallique de la lampe (câble jaune sur le schéma mais vert et jaune dans les fait).
  • Percer la face arrière de la lampe pour faire passer les câbles électriques ;
  • Installer un interrupteur extérieur à la lampe (type interrupteur de lampe de chevet).

electification_agral_verobrico (2)Le problème est que nous ne sommes pas dans une situation idéale puisque la lampe elle-même fait partie du circuit électrique. Que faire ?

  • Si vous n’êtes pas à l’aise avec l’électricité ne faites pas de modification électrique car une mauvaise transformation peut être très dangereuse !
  • Pour les plus avertis, il faut changer la douille de la lampe afin d’isoler l’ampoule de la carcasse métallique. Je vous conseille de suivre les explications de Hugo pour accéder à l’ampoule puis changer la douille.

electification_agral_verobrico (3)Attention : Pour trouver une nouvelle douille adaptée à la lampe (dimension et isolation), allez éventuellement en magasin avec la lampe et expliquez bien tout le problème au vendeur afin qu’il puisse vous guider en toute sécurité vers la bonne douille.

Profitez de votre de votre tour en boutique pour acheter un interrupteur de lampe de chevet qui sera monté comme illustré par le schéma 4a.

Attention au dénudage des fils électriques et ne coupez pas le fil de Terre qui passe dans l’interrupteur.

electification_agral_verobrico (4)

Voici donc comment j’électrifierais la lampe Wonder Agral et j’espère avoir répondu à la question de Raphaël 🙂

1 , 2 , 3 –

Share Button

Fabrication d’un toboggan par Stéph

Posted on

Bonjour à tous,

C’est Stéphane qui ouvre le bal de l’été avec un article qui sent bon les vacances 🙂 Merci beaucoup pour ta contribution qui j’espère inspirera les lecteurs réguliers comme les visiteurs de passage. Et si comme Stéphane vous avez envie de partager vos projets, n’hésitez pas à me contacter 😉

Roi parmi ses trois Princesses, Stéphane a construit pour ses pépettes un toboggan calqué sur ceux que l’on peut voir dans les squares. Voici donc le détail de son projet qui commence par un petit tour en magasin de bricolage :

toboggan_verobrico (1)

Heureusement pour nous, Stéphane a conservé sa liste de courses :

Matériels :

A noter que dans la liste du matériel, 4 poteaux marrons ont été commandés. Une erreur corrigée directement par le vendeur qui les a changé par des poteaux couleur pin.

toboggan_verobrico (2)toboggan_verobrico (3)

Étapes de constructions :

1) Fabrication de deux armatures en forme de « H »

La fabrication de ces deux « H » nécessite (schéma n°1) :

  • 2 poteaux (verticaux) pour les montants ;
  • 1 lame (horizontale) de 1 m pour la traverse.

toboggan_verobrico (4)Ayant acheté une dalle (plancher) de 1 m x 1 m, les traverses ainsi que l’écartement entre les armatures en « H » doivent être ajustées à ces dimensions afin que la dalle repose parfaitement sur cette structure (schémas n°1 et n°2).

toboggan_verobrico (5)Après avoir scié la lame (traverses vertes sur les schémas) de chaque armature, traverses et montants sont percés pour faire passer la visserie (schéma n°1). Pour que la glissière du toboggan ait une pente correcte, la dalle du plancher doit être à 1,20 m du sol (cf. fiche technique de la glissière). Pour cette raison, les poteaux sont percés à une hauteur de 1,08 m (schéma n°1).

2) Planter les 4 supports de poteau et mise en place des 2 armatures en « H »

Réfléchir dès maintenant si vous souhaitez mettre un genre de tapis d’extérieur au sol pour amortir la descente des petites crapules.

En fonction de votre sol et de l’organisation de votre jardin, repérez où seront positionnées les armatures en  « H ». L’écartement entre les deux structures doit être de 1 m. Afin que la dalle repose sur les traverses, les armatures en « H » doivent impérativement être orientées de façon à ce que les traverses se situent à l’intérieur de la structure (schéma n°2 et photo n°2). Elles se font face.

toboggan_verobrico (1)A noter que ce n’est pas grave si ce n’est pas parfait car ensuite il y a toujours un peu de jeu pour rapprocher/écarter les « H » avant de fixer la dalle

Planter les 4 supports poteau métalliques à la masse en prenant garde de ne pas les déformer.

Petite Astuce : mettre éventuellement un bout de bois (un martyr) dans les supports sur lequel on peut taper sans tordre le métal.

Une fois les 4 supports en terre, les « H » sont mis en place.

3) Positionner le plancher

Après avoir positionné le plancher sur les traverses, des équerres viennent fixer l’ensemble (cercles blancs sur photo n°2). Ne pas lésiner sur le nombre de vis et d’équerres.

4) Fixation du toboggan et de l’échelle

Le toboggan (glissière) est simplement vissé sur la dalle (photo n°3) et pour la sauvegarde des petits doigts, il est conseillé de fixer la partie basse du toboggan au sol 😉

toboggan_verobrico (6)Puis fixer les attaches de l’échelle de mezzanine (photo 4a). L’échelle étant trop grande, découpez le haut de l’échelle et accrochez-la à ses fixations (photo 4a).

A noter que l’échelle est coupée de manière asymétrique (photo n°4b). Cela vous permettra de la visser au montant du toboggan. Option de sécurité à réfléchir car sans échelle, les enfants ne peuvent pas monter sans surveillance…

toboggan_verobrico (7)5) Les garde-fous

– Pour protéger les enfants, une lame est découpée, positionnée et vissée à 40 cm du plancher sur les 2 côtés sans glissière ni échelle (photo n°5).

toboggan_verobrico (8)Attention : selon les enfants il peut être préférable de fixer des panneaux pleins pour être sûr qu’ils ne se glissent pas sous la rambarde de sécurité.

– Côté toboggan, fixez une barre à 60 cm du plancher, soit quasi en haut des poteaux (photo n°5).

– Côté échelle, il faut fixer un montant qui permettra à la fois de poser un toit (pour se protéger du soleil comme de la pluie) et de fixer le garde fou (photo n°6).

toboggan_verobrico (9)

6) Finitions et protection du bois

La première finition est le positionnement des chapeaux sur le haut des poteaux. Selon le modèle de chapeau acheté, il suffit juste de les coller avec de la colle à bois ou bien on pré-perce les poteaux avant collage pour consolider l’ensemble avec une cheville.

Nota Bene : par sécurité, je vous conseille vivement de retenir cette dernière solution qui évitera à un enfant de s’accrocher à un chapeau mal fixé qui pourrait le faire tomber. Si le modèle de chapeau acheté n’est pas chevillé, vous pouvez l’adapter grâce à la méthode indiquée dans cet article : ‘Fixer un plan de travail‘.

Enfin, ce jeu restera dans le jardin alors il est bon de le protéger des intempéries. Vous pouvez le peindre avec de la peinture bois adaptée à un environnement extérieur (exemple : peinture à volet) mais vous pouvez aussi le vernir avec du vernis bateau (très robuste) ou avec ou charpente. A vous de voir 😉

7) Options suggérées

Les deux options présentées ci-dessous sont des évolutions possibles et simples à réaliser de ce toboggan.

  • La première option est de fermer partiellement la partie inférieure de la structure avec des planches (bois de palette, plaques de bois entières, ….) afin de créer une petite cabane.
  • La seconde option est d’intégrer un mur d’escalade pour bambin. Si vos enfants sont jeunes, je vous conseille de fixer les prises d’escalade sur un plan incliné qui peut éventuellement être redressé pour suivre l’évolution des enfants.

Bien entendu ces deux options sont compatibles et certainement pas les seules alors à vous de faire fonctionner votre imagination et de discuter avec les enfants pour l’aménagement des jeux.

Share Button

Appel à projet

Posted on

Bonjour à tous et à toutes,

les vacances d’été sont enfin là et vous avez certainement plein de projets de farniente et de bricolage en tout genre.

Je vous présente depuis plus de 4 ans des projets divers et variés alors pour cet été je souhaite vous ouvrir le blog. Profitez-en et venez partager vos travaux d’extérieur, vos relookings de meuble et rénovations mais aussi vos créations et vos travaux couture et tricot. Vous connaissez la ligne éditoriale du blog depuis tout ce temps alors à vous de jouer.

Bien entendu, j’aurai des articles à vous proposer mais je les mettrai de côté afin de mettre en avant les vôtres.

Pour me contacter c’est très simple, rendez-vous en bas de la page d’accueil du blog où vous trouverez un formulaire de contact. Envoyez moi un descriptif rapide de votre projet puis je vous contacterai rapidement par email afin de discuter de votre article et des photos que vous souhaitez y intégrer.

J’espère qu’avec le soleil et les vide-greniers, vous aurez plein de choses à raconter !

Bonnes vacances à tous 🙂

Véro

Share Button

Poche à dents de lait

Posted on

Bonjour à tous,

il y a 15 jours de cela ma sœur m’a demandé de fabriquer pour ses enfants des étuis à dents de lait pour que la petite souris vienne échanger la dent tombée par une pièce. Son idée était assez précise donc je me suis appuyée de la photo envoyée pour réaliser ceci :

etui_dents_lait_verobrico (10)

Réalisation :

Comme vous le constaterez, la conception est assez simple.

Dans un premier temps, il vous faut un patron en forme de dent. Comme je ne sais pas dessiner, j’ai pris une image sur internet que j’ai dans un premier temps agrandit (15 cm de haut). Puis j’ai élargi la racine afin de faciliter la mise sur l’endroit de la dent (photo n° 1). Après impression sur papier de mon patron, j’ai découpé à ses dimensions de la ouate de 2 cm et 3 pièces de tissu blanc (oui, mes dents sont propres !) (photo n° 2).

etui_dents_lait_verobrico (1)

Le patron est reporté de manière partielle et entière sur 2 des pièces de tissu (photo n° 3) et un angle de la dent est rabattu et ourlé pour faire l’ouverture de la poche à dents de lait (photo n° 4).

etui_dents_lait_verobrico (2a)

Comme le montre la photo n°6, un mille-feuilles est ensuite monté : pièce de tissu vierge / ouate / tissu avec dent partielle/ tissu avec ourlet posé sur l’envers (photos n°5).

etui_dents_lait_verobrico (3)

Le mille-feuilles est épinglé et on peut désormais coudre entièrement l’ensemble en suivant le contour de la dent (photo n°7) puis le pourtour est découpé en gardant 2 à 3 mm de marge extérieure (photo n°8).

etui_dents_lait_verobrico (4)

La dent est mise sur son endroit via l’ouverture de la poche créée en début de projet (photos n°9). Au passage, on observe sur la photo n°10 un coin moche car la ouate et le tissu ne sont pas ourlés.

etui_dents_lait_verobrico (5)

Pour cacher ce « détail » disgracieux, ainsi que pour éviter que le tissu se délite, une couture zigzag est réalisée sur tout le contour de la dent. Les photos n°12 montrent mes réglages machine et la photo n°13 le résultat de la couture (mettez vous bien sur le bord de votre ouvrage).

etui_dents_lait_verobrico (6)

etui_dents_lait_verobrico (7)

Enfin pour éviter que la dent de lait se perde dans la racine, une couture au fil blanc délimite la racine de la dent (photo n°14) :

etui_dents_lait_verobrico (8)

Lancée dans mes dents, j’en ai fait une première collection afin d’en offrir  aux petits loups de notre entourage. En effet, même si j’aime beaucoup offrir des bouillottes en lin aux nouveaux nés (elles soulagent les maux de ventre), je pense offrir des poches à dents de lait aux nouveaux nés ainsi qu’aux grands frères et grandes sœurs 🙂

Sans attendre le lavage qui efface les repères de couture, les deux premières dents ont été offertes il y a deux jours à un petit Paul et à sa petite sœur Valentine qui se trouve être encore trop jeune pour avoir des dents 🙂

etui_dents_lait_verobrico (9)

Share Button