Coudre du bambou facilement

Posted on

Bonjour à tous,

il y a un certain temps de cela je vous présentais mon kit bébé qui comprenait des lingettes en bambou. Comme à l’époque j’avais trouvé que cette matière ne glissait pas bien, je me suis procurée pour la modique somme de 2€ un pied en téflon. Ce pied me servira aussi à coudre des matières plastifiées comme les alèses.

Résultat, je ne regrette pas mon achat. Mon débit de lingettes a été grandement amélioré malgré le fait que ce pied soit une chinoiserie premier prix.

bambou_verobrico (0)Malgré le fait que ce ne soit pas l’objectif de cet article, voici le set de lingettes confectionnées pour un cadeau de naissance. De mémoire il y a une vingtaine de lingettes coupées dans 50 cm de tissu (acheté pour 10€). Certaines sont en bambou/bambou et d’autres sont en bambou/coton.

Les lingettes doublées coton et le pochon de rangement sont réalisés avec des chutes de tissus.

bambou_verobrico (1)Comme il y a moins de lingettes à ranger que dans mon cas, j’ai simplifié le pochon. J’ai ajouté une petite dédicace à la jeune maman avec un cordon Sophie la Girafe.

A noter qu’avec deux bébés nous ne connaissons pas les carrés de coton jetables puisque nous tournons parfaitement avec nos lingettes lavables. Nous avons un stock de routine à la maison sur estimé et un pochon de 20 lingettes dans le sac à langer. Il sera très utile pour la crèche…bambou_verobrico (2)

Share Button

Test de la ToolBox PSB 10,8 LI-2 2Ah de Bosch

Posted on

Bonjour à tous,

Je remercie Bosch et le CDB de m’avoir une nouvelle fois donné l’opportunité de tester un nouvel outil Bosch. Aujourd’hui je vous présente donc le test de la ToolBox Guide Couleur PSB 10,8 LI-2 2Ah de Bosch.

ToolBox Guide Couleur PSB 10,8 LI-2 2Ah de Bosch :

Tout d’abord, si l’on considère la Tool Box dans son ensemble, je trouve que l’outil « Tool Box » porte assez mal son nom. Ce n’est pas une boîte à outils mais une perceuse-visseuse munie d’accessoires.

1. Le packaging

La mallette renfermant les outils est emballée dans un carton (photo 1a) sur lequel se trouve la référence de la garantie. Quant à la mallette de rangement, elle est en métal et s’ouvre comme une boîte à outils (photo 1b). Elle semble très solide.

toolbox_psb_verobrico (1)

A l’ouverture de la mallette, j’ai cherché certaines mèches qui s’étaient perdues dans la caisse lors du transport (photos 2a et2b). Les accessoires ne sont donc pas fermement maintenus dans la mallette.

toolbox_psb_verobrico (2)

2. Le contenu de la ToolBox

Les compartiments de rangement sont amovibles (photos 3a, 3b, 3d et 3e). On y trouve des embouts de vissage, des mèches ainsi que des chevilles et des vis. Le système de guide couleur qui associe [mèche/chevilles/vis/embouts de vissage] compatibles est plus joli qu’utile. Toutefois, les personnes ne sachant pas différentier les mèches à bois et les mèches à brique/béton apprécieront le repère visuel.

La visseuse et ses accessoires principaux sont rangés dans la partie centrale de la mallette (photo 3c).

Le packaging est donc clairement orienté pour les débutants.

toolbox_PSB_verobrico (3)

3. La notice d’utilisation

Après un avertissement de sécurité plus long que la notice elle-même, la notice d’utilisation se focalise essentiellement sur l’alimentation et la recharge de la batterie. De ce fait, l’apprentissage de la perceuse se fait essentiellement par la pratique. Partant du principe qu’il est difficile de casser ce type d’outil et que l’utilisation est assez intuitive, un usager novice devra découvrir par lui-même la PSB.

A noter : la description des étapes de perçage et vissage est directement intégrée dans le packaging (cf photos 3a et 3d).

4. Zoom sur la perceuse-visseuse PSB 10,8 LI-2 2Ah

La visseuse est assez ergonomique et compacte (photo 4a). Contrairement à la PSR 18, la batterie s’arme comme un chargeur de pistolet (dans la poignée),ce si déplace le barycentre de la PBS et ne lui permet pas de rester à la verticale. Sa poignée est plus large donc moins adaptée aux petites mains (photo 4b).

L’indicateur de charge se trouve sur la tête de la visseuse (photo 4c). On déplore l’absence de jauge qui permet d’anticiper la mise en charge, présent sur la PSR (photo 4d). Ceci est compensé par le fait qu’une batterie de rechange se trouve dans la Tool Box.

A noter : je n’ai pas testé la tenue de charge mais je sais que la batterie Li-2 durent longtemps et si problème de batterie, on ne se retrouve pas au chômage technique puisque la seconde batterie peut prendre le relais.

D’autre par, le mandrin est de bonne qualité comme c’est souvent le cas pour cette gamme de produit Bosch.

Comme pour la PSR, des voyants (flèches vertes qui entourent le voyant de batterie sur la photo 4c) indiquent le sens de rotation, i.e. vissage/dévissage. Personnellement, je ne trouve pas cette option très utile.

toolbox_psb_verobrico (4)

Un bel atout pour cette visseuse est ses deux bagues de sélection et l’option vitesse. Comparativement à la PSR, ces trois options rendent la PSB plus polyvalente et permet de laisser la perceuse de côté plus souvent (photo 5).

toolbox_psb_verobrico (5)

A l’usage, une déception : Contrairement à la PSR, la lumière projetée par la PSB est ombragée et peut gêner l’utilisateur (photos 6a et 6b).

toolbox_psb_verobrico (6)

5. Projet test

Pour tester la ToolBox, nous lui avons réservé le perçage de notre plafond en brique pour la pose de panneaux japonais et du détecteur de fumée (photos 7).

Pour percer la brique, nous avons apprécié la fonction percussion que n’a pas la PSR 18 Li-2. Sans la visseuse PSB 10,8 LI-2 nous aurions été contraints de sortir la perceuse (outil plus lourd).

toolbox_psb_verobrico (7)

6. Infos tarifs

1 visseuse PSB 10,8 LI-2 2Ah1 visseuse PSB 10,8 LI-2 2Ah coffret ToolBox
+ 1 batterie 2Ah
+ 1 chargeur
+ 1 embout de vissage double
+ 2 batterie 2Ah
+ 1 chargeur
+ 1 embout de vissage double
+ 3 sets d’embouts de vissage
+ 6 mèches bois
+ 6 mèches brique
+ 1 ensemble de cheville et de vis bois et brique
= 150 € = 150 €

7. Notation

En prenant en compte les points relevés et résumés ci-dessous, j’accorde à la perceuse-visseuse PSB 10,8 Li2 la note de 14/20 :

Les (+) : Compacité . Option d’utilisation . 2 batteries . Outil polyvalent . Packaging . Prix

Les (-) : Absence jauge de batterie . Ombre . Aurais préféré plus de mèches et d’embouts de vissage à la place des vis et des chevilles

 

Retrouvez ce test sur le CDB

Retrouvez l’ensemble des comptes-rendus de ce test sur le CDB

Tous les tests des produits Bosch du CDB

 

Verobrico n’a aucun lien commercial avec des revendeurs ou des marques.

Share Button

Résultats du test du carrelette PTC 640 de Bosch

Posted on

Bonjour à tous,

j’ai Récemment été sélectionnée par l’équipe de Bosch pour tester le dernier né de la marque, le coupe-carrelage PTC 640 dont voici le compte-rendu. Comme pour le test de l’agrafeuse PTK 14 EDT , ce test développera des un premier temps mes premières impressions face à l’emballage et au coupe-carrelage. Puis, je comparerai l’outil à une carrelette premier prix et la testerai pour couper de la faïence et du carrelage grès cérame.

1. Emballage

Je n’ai par réceptionné le colis moi-même mais nous avons tous eu la même impression en le voyage : « c’est énorme » ! Cette dimension XXL présage donc d’un outil encombrant et relativement lourd, ce qui dans ma tête rime avec stabilité lors de la découpe (première impression).

carrelette_PTC640_bosch (1)

L’emballage est en carton et je ne sais si c’est un défaut ou une qualité. Toutefois :

(-) Il manque une poignée pour aider au transport du coupe-carreau.

(-) De manière générale, je pense que si Bosch souhaite poursuivre avec les emballages en carton, ils devraient donc être améliorés en s’inspirant de l’emballage des machines à coudre car les petites languettes sont très rapidement inutilisables puisque j’ai été obligée de les renforcer avec du scotch pour éviter que l’emballage ne s’ouvre tout seul une fois l’outil rangé (photos 2a et 2b).

carrelette_PTC640_bosch (2)

(+) L’ouverture du colis confirme ma première intuition : l’outil apparaît de bonne manufacture et solide. Il donne envie de découper du carrelage.

Conclusion : contrairement au coupe-carreau, l’emballage en carton laisse une impression mitigée.

 

2. Coup d’œil sur le coupe-carrelage PTC 640

(+) Le poids de l’outil est bien réparti et lui confère une bonne. Vu la dimension du coupe-carreau, le mot carrelette est un peu réducteur.

(+) La PTC 640 semble assez simple d’utilisation avec des fonctionnalités qui sécurise la découpe. (photos 4 à 7)

(+) La présence de poignées pour porter le coupe-carrelage est appréciable (photo 8).

(+) Le plateau de découpe est l’atout majeur de la PTC 640. Il est stabilisé par des ressorts (photo 9) et permet la découpe de carreau assez grand, type de carreau actuellement la mode.

Conclusion : Le coupe-carreau PTC 640 semble prometteur.

carrelette_PTC640_bosch (3)carrelette_PTC640_bosch (4)
3. La notice

(+) La notice est assez brève du fait que l’outil soit simple. Après la description des consignes de sécurité, les options du coupe-carreau sont décrites.

 4. Déroulement du test du coupe-carreau PTC 640

Le test se décompose en trois parties. Dans un premier temps, j’ai décidé de comparer le coupe-carreau PTC640 à une carrelette premier prix puis j’ai testé la découpe en angle. Dans ce test, deux types de carreau sont éprouvés : la faïence et du grès cérame.

a/ Comparaison de le PTC 640 à une carrelette premier pris

La photo 10 met en évidence les dimensions plus imposantes de la PTC 640 face à la carrelette.

(+) Ayant à découper des grands carreaux, la photo 11 permet d’appréhender les problèmes de stabilité que l’on peut avoir avec une carrelette premier. Ce problème ne se pose pas avec la PTC 640 puisque son plateau de découpe maintient à l’horizontal le carreau et qu’il est fermement tenu.

carrelette_PTC640_bosch (5)

(+) Sur la photo 12, on me voit serrer avec mes jambes la carrelette qui glisse lors de la découpe. Avec le coupe-carreau Bosch, j’ai pu découper d’une main et de manière très facile mon carreau.

(+) Le levier de découpe est suffisamment long pour faire une découpe facile et les patins d’appui en caoutchouc ne glissent pas (photos 13 & 14).

carrelette_PTC640_bosch (6)

(++) Les photos 15 & 16 parlent d’elles-mêmes : contrairement à la carrelette 1er prix, la PTC 640 fait des découpes parfaites.

carrelette_PTC640_bosch (7)

b/ test de la coupe à 45°

(+) la découpe à 45° est simple à mettre en place grâce au système d’ajustement en fonction de la taille du carreau (photo 17) et grâce au repère observé sur la photo 18.

carrelette_PTC640_bosch (8)

c/ découpe d’un grès cérame avec colle

(+) Pour corser l’exercice, j’ai voulu découper un carreau en grès cérame qui avait déjà été collé. La colle séchée présente sur le verso (photo 19) du carreau fait dépasser l’épaisseur globale du carreau à découper, épaisseur supérieure à celle recommandée dans la notice. Toutefois, le système de ressort qui se trouve sous le plateau a permis de loger ce carreau et de faire la découpe qui est satisfaisante (photo 20).

carrelette_PTC640_bosch (9)

5. Résumé

Cet outil fait partie de la gamme expert destinée au grand public mais je pense que beaucoup de professionnels ne sont pas munis d’un tel outil. Il est très ergonomique et facile d’utilisation. L’emballage en carton mériterait d’être afin d’être plus en accord avec la gamme de qualité du produit.

Je remercie Bosch de m’avoir permis de tester cet outil car il sera un grand confort dans la découpe de ma faïence de cuisine puis pour couper les raccords de carreau grès cérame que j’ai à faire. Dans futur moins immédiat, il y aura deux terrasses à carreler. Autant vous dire que je compte en profiter car je n’ai eu l’occasion de tester la découpe en série.

Prix de la carrelette : 200€

Les (-) :

  • l’emballage décevant ;

Les (+) :

  • la qualité de découpe ;
  • la possibilité de découper de grand carreau ;
  • l’équilibre de l’outil et son ergonomie ;
  • le plateau de découpe ;
  • le maintien du carreau à découper ;
  • le repère pour la découpe à 45° ;
  • Le réglet qui permet une découpe répétée.

 

Retrouvez ce test sur le CDB

Retrouvez l’ensemble des comptes-rendus de ce test sur le CDB

Tous les tests des produits Bosch du CDB

Verobrico n’a aucun lien commercial avec des revendeurs ou des marques.

 


Share Button

Résultats du test de l’agrafeuse PTK14EDT Bosch

Posted on

Bonjour à tous,

j’ai fini mes devoirs et ai terminé le compte-rendu du test de l’agrafeuse PTK14EDT. Le test se décompose en plusieurs points. Dans un premier temps je développerai mes premières impressions face à l’emballage et à l’agrafeuse. Dans un second temps, je testerai les différentes fonctionnalités de la PTK 14 EDT sur une chute de parquet stratifié (PVC) et de placo.

1. Emballage

 (-) A l’ouverture du colis, petite pointe de déception à la vue de l’emballage en carton de l’agrafeuse. Oui, en carton.

Après plusieurs ouvertures et fermetures, la languette ne tient déjà plus ce qui aurait pu faire tomber l’outil… Pourquoi Bosch n’a-t-il pas conservé ses traditionnelles boîtes en plastiques plus résistantes et qui permettent de ranger les accessoires et consommables ???? Pour un emballage en carton, Bosch aurait pu s’inspirer de l’emballage des machines à coudre ou mettre une languette de sécurité.

(+) Le bon point est que la poignée n’est pas centrée puisqu’elle est placée en fonction du centre de gravité de l’emballage rempli.

Conclusion sur cette première partie : l’emballage en carton est décevant car je ne pourrai pas l’utiliser sur le long terme comme je le fais avec les autres produits Bosch en petite valise plastique.

test_PTK14EDT (1)

2. Coup d’œil sur l’agrafeuse PKT 14 EDT

(+) Le poids de l’outil est concentré sur l’avant, ce qui me semble être un atout pour ne pas déséquilibrer l’appui lors de son utilisation.

(+) Bosch est prévenant car un « pense bête » se trouve sur le bas de l’outil pour nous rappeler quels sont les agrafes et clous adaptés. Un échantillon d’agrafes est fourni mais pas de clous.

(+) La PTK 14 EDT semble assez simple d’utilisation avec ses 6 forces et son option « Duo tac » même si l’ouverture du magasin est un peu dure mais il devrait s’assouplir avec le temps.

(-) La première prise en main de la machine par mon conjoint a consisté à jouer avec comme si l’agrafeuse était un pistolet. D’où la question, est ce que l’on peut déclencher si l’on appuie simultanément sur la gâchette et sur le magasin ? Ce point a été testé avec des agrafes (force F1) et la réponse est oui… Attention donc aux petits malins qui s’amusent avec les outils car un outil n’est pas un jouet !

test_PTK14EDT (3)

Après cet examen général de l’agrafeuse, j’ai voulu mettre les agrafes dans le magasin SANS LIRE LA NOTICE. J’ai donc ouvert le magasin et cherché à introduire les agrafes comme on le ferait avec une agrafeuse classique. Et là « ça passe pas ». Je lis donc la notice et comprends mon erreur ainsi que pourquoi l’accès au magasin par le dessous de l’outil n’est pas protégé.

A noter que deux autres personnes ont testé l’agrafeuse. Elles ont eu instinctivement la même approche, mais elles ont trouvé rapidement la bonne chose à faire.

Conclusions : même face à un outil simple, il faut toujours lire la notice avant la première utilisation. C’est donc munie de la notice que j’ai découvert où était l’emplacement des clous 😉

test_PTK14EDT (2)

3. La notice

(+) La notice est assez brève du fait que l’outil soit simple. Après la description des consignes de sécurité, les options de l’agrafeuse sont décrites ainsi que le type d’agrafes et de clous compatibles. D’autre part, la force d’utilisation nécessaire en fonction du type de support (ex : bois) est renseignée. C’est une indication qui est là pour aiguiller l’utilisateur mais qui n’est bien entendue pas absolue.

(-) A noter que pour un bon fonctionnement de la PTK14EDT, il est clairement spécifié de prendre des consommables Bosch. Une fois dans le magasin de bricolage pour acheter les clous, nous nous sommes retrouvés bien embêtés. Nous avons donc pris les clous indiqués compatible Bosch.

test_PTK14EDT (6)

Enfin, la notice décrit essentiellement une utilisation d’agrafeuse de l’outil et évoque très peu l’option cloueuse. Il y a certainement une raison à cela.

 4. Test de l’agrafeuse avec les agrafes

Le test a été fait sur deux supports différents, un support dur (parquet stratifié PVC) et un support tendre (Placo). Toutes les forces ont été testées de la plus faible à la plus forte : F1, F2, F3, F4, F6.

(+) Comme prévu, l’agrafeuse est très ergonomique et plus confortable qu’une agrafeuse manuelle.

(+) La molette permettant de choisir la force de frappe est très pratique.

 

a/ Test de l’agrafeuse

Le premier test réalisé sur le parquet stratifié démontre que l’agrafeuse remplit sa tâche même sur un support très dur, que ce soit avec ou sans le mode « Duo Tac » qui demande plus de force. La photo prise du test, montre qu’à faible force, l’agrafe ne s’enfonce pas totalement dans le parquet. Ceci est dû à une force volontairement non-adaptée à la résistance du matériau mais aussi au fait que je n’ai pas changé les agrafes par des agrafes plus courtes.

L’exercice est ensuite répété sur le placo. Les agrafes y entrent beaucoup plus facilement. Le bémol est que la tête de la PTK14EDT écrase sans forcer la plaque de placo. Donc faire attention à l’utilisation sur des surfaces tendres (pensez à tester avant de valider).

(+) L’option rafale est sympa et permet une meilleure cadence de travail sans avoir la sensation de travail à la chaîne.

test_PTK14EDT (5)

b/ Test de l’option cloueuse

(+) L’introduction des clous dans le magasin est bien expliquée. Toutefois, sa fermeture est plus dure qu’avec les agrafes. Il faut taper le magasin pour le refermer.

(-) J’ai commencé ce test de manière prudente puisqu’il débute à F1 sur le parquet. Pour ce premier test, le clou est à peine sorti de l’outil et j’ai dû l’extraire avec une pince. Ceci est tout à fait cohérent avec la notice qui indique une utilisation de la cloueuse avec une force minimale de 3.

J’ai donc changé de support pour continuer sur le placo. A force F1, le clou pénètre le placo mais n’est pas totalement enfoncé. C’est à partir de F2 que la force commence à être suffisante.

(-) Je n’ai pas réussi à mettre deux clous d’affilée… après chaque clou enfoncé, j’ai dû ouvrir le magasin puis le refermer. Pourquoi ? Je ne sais pas. Est-ce que les clous sont vraiment compatibles ? Si tel est le cas, la notice mériterait d’être complétée. La seule chose que j’ai observée est qu’après l’une de mes tentatives, la rangée de clous s’est cassée. Je suppose donc qu’elle bouge lors de l’utilisation et donc il faut réaligner les clous avant de mettre le clou suivant.

test_PTK14EDT (4)

Dernier bémol de cette option, la plaque de placo est très marquée par les tentatives à faible force. Ceci s’explique certainement par le fait que j’ai voulu compenser la faiblesse de la fonction cloueuse en appuyant sur le support.

test_PTK14EDT (7)5. Résumé

En résumé,  la PTK14EDT est une bonne agrafeuse très ergonomique et facile d’utilisation. Les points à améliorer sont l’emballage et une clarification sur les consommables compatibles.

Prix de l’agrafeuse : 100€

 

Les (-) :

  • l’emballage décevant ;
  • l’option cloueuse que je n’ai pas réussi à utiliser ;
  • manque de clarté sur les consommables pour les clous ;
  • l’ouverture du magasin un peu difficile ;
  • un bémol sur la sécurité qui peut être amélioré.

Les (+) :

  • l’équilibre de l’outil et son ergonomie ;
  • la simplicité de l’outil ;
  • la molette de réglage ;
  • l’option « Duo Tac » ;
  • l’option rafale ;
  • le rappel des consommables sur l’outil ;
  • l’agrafeuse.

Retrouvez ce test sur le CDB

Retrouvez l’ensemble des comptes-rendus de ce test sur le CDB

Tous les tests des produits Bosch du CDB

Verobrico n’a aucun lien commercial avec des revendeurs ou des marques.

 

 


Share Button