Électrification de la lampe Wonder Agral

Posted on

Bonjour à tous,

Cet article fait suite à la question postée par Raphaël concernant la possibilité d’électrifier la lampe Wonder Agral (voir le commentaire en bas de l’article de Hugo « Démonter l’ampoule de la lampe Wonder Agral » ). Je préfère une réponse format article car faire des modifications électriques peut s’avérer très dangereux ! Personnellement, je ne me suis pas lancée dans l’aventure alors même que je vis avec un Génie Électrique. Toutefois voici ce qu’il faudrait faire :

La lampe portative est alimentée avec une pile de 9 V alors l’électricité domestique est à une tension de 230 V. La seconde différence est que la pile délivre un courant continu alors que le courant domestique est alternatif, très dangereux.

JE NE CONNAIT PAS L’ÉLECTRICITÉ ALORS JE N’Y TOUCHE PAS

Le schéma 1b ci-dessous illustre l’alimentation d’origine de la lampe Wonder Agral. Dans le premier article sur cette lampe (Lien), je soulevais le fait que la carcasse de la lampe est conductrice et jouait le rôle de fil électrique entre la borne (+) de la pile et l’ampoule lorsque l’interrupteur est fermé (point 2). La borne (-) de la pile est quant à elle continuellement reliée au culot de l’ampoule (point1).

electification_agral_verobrico (1)Dans une situation parfaite il faudrait pour électrifier la lampe de manière sécurisée (Schémas 2) :

  • Relier la phase et le neutre à l’ampoule (respectivement câble et flèche rouges et câble et flèche bleus) ;
  • Mettre à la Terre la carcasse métallique de la lampe (câble jaune sur le schéma mais vert et jaune dans les fait).
  • Percer la face arrière de la lampe pour faire passer les câbles électriques ;
  • Installer un interrupteur extérieur à la lampe (type interrupteur de lampe de chevet).

electification_agral_verobrico (2)Le problème est que nous ne sommes pas dans une situation idéale puisque la lampe elle-même fait partie du circuit électrique. Que faire ?

  • Si vous n’êtes pas à l’aise avec l’électricité ne faites pas de modification électrique car une mauvaise transformation peut être très dangereuse !
  • Pour les plus avertis, il faut changer la douille de la lampe afin d’isoler l’ampoule de la carcasse métallique. Je vous conseille de suivre les explications de Hugo pour accéder à l’ampoule puis changer la douille.

electification_agral_verobrico (3)Attention : Pour trouver une nouvelle douille adaptée à la lampe (dimension et isolation), allez éventuellement en magasin avec la lampe et expliquez bien tout le problème au vendeur afin qu’il puisse vous guider en toute sécurité vers la bonne douille.

Profitez de votre de votre tour en boutique pour acheter un interrupteur de lampe de chevet qui sera monté comme illustré par le schéma 4a.

Attention au dénudage des fils électriques et ne coupez pas le fil de Terre qui passe dans l’interrupteur.

electification_agral_verobrico (4)

Voici donc comment j’électrifierais la lampe Wonder Agral et j’espère avoir répondu à la question de Raphaël 🙂

1 , 2 , 3 –

Share Button

Lampe Jielde par David

Posted on

Bonjour à tous,

Souvenez vous de la lampe Jielde de David ?

Comme nous avons rénové nos lampes de manières différentes (lien), je vous propose de lire les étapes de rénovation de cette belle lampe Jielde.

On avait laissé la lampe de David avec un nouveau pied créé à partir d’un disque de frein et il nous avait expliqué que le câble d’alimentation de sa lampe provenait du recyclage d’un câble de fer à repasser.

socle_jielde_verobrico

La lampe de David est brut. C’est-à-dire qu’elle a été décapée par voir chimique ou mécanique. Alors que j’ai pris le parti de peindre ma lampe après le décapage, David a quant à lui fait briller les axes de sa lampe avec de la laine d’acier 000 sans la démonter. La photographie de droite présente la première des trois passes réalisées :

lampe_jielde_david_verobrico (2)

Après le polissage, l’intérieur du globe est bombé avec de la peinture blanche :

lampe_jielde_david_verobrico (1)

Enfin, le corps de la lampe est protégé par une couche de vernis déposée par pulvérisation (bombe LUXENS vernis universel transparent satiné intérieur extérieur, Métal bois PVC).

J’aime beaucoup le rendu brut de cette rénovation et je remercie à nouveau David pour ce partage qui vient enrichir le blog 🙂

lampe_jielde_David_verobrico

Share Button

Fabrication socle lampe Jielde

Posted on

Bonjour à tous,

Après avoir vu la vidéo de ma lampe Jielde sur Youtube, David m’a contacté en début d’année via Facebook pour me demander l’écartement entre les trois vis qui fixent la lampe Jielde à un établi ou à un socle.

Son projet était d’utiliser un disque de frein comme socle de sa lampe.

Voici donc son retour sur son projet :

Le schéma ci-dessous illustre l’écartement entre les vis du pied de la lampe.

socle_jielde (3)A partir de ces mesures, David a percé avec un diamètre 5 mm puis a taraudé les trois trous avec un taraud M6.

socle_jielde (1)

Sur le côté, un trou de 12 mm a été percé pour faire passer le câble électrique, donc pas besoin de le tarauder. A noter que le câble qui viendra alimenter la lampe est du recyclage de câble de fer à repasser. Je trouve l’idée astucieuse car les câbles tressés coûtent une fortune alors que le câble recyclé (s’il est en bon état) ne coûte rien et résiste à la chaleur.

socle_jielde (2)

Et voici le beau pied de lampe Jielde fabriqué par David.

socle_jielde_verobrico

Merci beaucoup pour ce partage ainsi que pour ton idée de recyclage de câble de fer à repasser. Dans un prochain article, bous pourrez découvrir comment David a rénové le corps de sa lampe 🙂

lampe_jielde_david

Share Button

Lampe ondulatoire

Posted on

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui je vous présente le cadeau de Noël offert à ma sœur. C’est une lampe réalisée à partir d’un disque de frein recyclé (merci Nico de me l’avoir donné alors que tu subissais de lourdes pressions par mon cher et tendre qui ne voulait pas des disques dans le garage !) et d’un guide d’onde (merci Séb de m’avoir mis de côté le matériel voué à la poubelle !).

lampe_verobrico (1)

1. La pièce adaptatrice

Comme le montre les photographies ci-dessus, il manque une pièce adaptatrice pour assembler le guide d’onde et le disque de frein. N’ayant pas de quoi travailler le métal à la maison, j’ai donc sollicité le pro du métal alias Super-Lucas. A partir d’un croquis rapide envoyé par email, Lucas m’a fabriqué la pièce manquante dans une plaque de tôle de 8 mm. Comme j’avais oublié sur mon croquis le trou central, j’ai aussi mis à contribution mon très cher et tendre qui s’est bien moqué de moi…. Merci à tous les deux pour cette pièce parfaite !

lampe_verobrico (2)

2. Passer le câble électrique

Un guide d’onde est donc un instrument de précision utilisé en physique pour confiner et guider des ondes. Pour ne pas dénaturer l’onde guidée, l’intérieur de ce guide doit être parfait et doit avoir des dimensions précises. Il  a donc fallu ruser pour passer les fils électriques dans le guide.

Le câble électrique a été dénudé sur une longueur supérieure à la longueur du guide d’onde. Puis le neutre (fil bleu) et la phase (fil marron) sont introduits dans le guide.

lampe_verobrico (4)

Pour faciliter le passage des deux fils, ils sont liés à une ficelle de cuisine boulonnée. La photographie ci-dessous correspond à la sortie des fils en tête de guide d’onde :

lampe_verobrico (3)

3. Montage de la douille

La douille est vissée au guide grâce à une tige filetée et un boulon (se trouvent dans les rayons luminaire). Pour la maintenir centrée beau-papa a désossé un bec verseur apéritif afin de récupérer le caoutchouc.

Une fois la douille en place, la tête du guide d’onde est remise en place.

lampe_verobrico (5)

Avec une jolie ampoule vintage voici à quoi ressemble le haut de la lampe. Comme ma sœur n’aime pas les abat-jours, je n’en ai pas mis mais je lui laisse l’opportunité d’en placer un 🙂

lampe_verobrico (6)

4. Pied de la lampe

Après avoir fait rouiller le disque de frein, la rouille est stabilisée. Cette étape est l’objet de l’article « Comment conserver et stabiliser la rouille » que je vous propose de lire.

Sous le pied de la lampe un nœud est fait pour bloquer les fils électriques et la terre (en jaune) est boulonnée à la carcasse de la lampe comme le montre la flèche blanche.

lampe_verobrico (7)

Et la vue de dessus :

Les rondelles de la photo ne sont pas suffisamment larges, elles ont donc été changées. Les trois pièces maitresse de la lampe sont assemblées avec des vis et des boulons.

lampe_verobrico (8)

5. Finitions

Une fois le câble électrique en place, l’interrupteur est inséré (attention à ne pas couper la terre) et la prise de courant est branchée.

Voici donc la lampe que ma sœur a reçu à Noël. Ce projet aura été un vrai travail d’équipe et je vous remercie tous pour votre contribution 🙂

lampe_verobrico (9)

Share Button