Relooker une chaise

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui, je vous présente mon dernier projet : refaire une chaise en bois donnée par Éric et Clotilde de ‘Les jolies Cavalières‘. Souhaitant m’essayer au tapissage d’une chaise depuis longtemps, ce projet m’a particulièrement motivé. Clotilde m’a donné deux chaises mais pour le moment, je me suis concentrée sur la moins abîmée des deux qui nécessite qu’un bon coup de neuf.

chaise_verobrico (1)

Ce projet est assez long et sera donc détaillé en quatre étapes et la ‘Quick vidéos‘ de la semaine prochaine détaillera comment tapisser une chaise.

1. Préparation de la chaise

Dans un premier temps, la chaise est déshabillée et dépoussiérée. Pour bien comprendre comment a été montée la chaise, j’ai repéré comment l’assise est construite.

La photo n°2 a été prise après avoir ôté une première rangée de semences (clous de tapissier). Les photographies 3 à 5 correspondent au rembourrage de l’assise.

chaise_verobrico (1)

Sous le rembourrage, fait de molton et de crin, le bois est taché certainement à cause d’eau stagnante (photo n°6) :

chaise_verobrico (2)

Le dossier est à son tour démonté puis mis de côté (photo n°7) :

chaise_verobrico (3)

Une fois la chaise dénudée, la boiserie est poncée puis dépoussiérée. Après un bon dépoussiérage, la chaise est essuyée avec un chiffon imbibé d’acétone (photo n°8) :

chaise_verobrico (4)

2. Peinture

La chaise est peinte avec une peinture à la caséine de chez Liberon. Le pinceau utilisé est large pour éviter les traces de pinceau et peu chargé en peinture afin d’obtenir un aspect usé. Ainsi, la peinture est déposée de manière hétérogène et le bois reste apparent par endroit.

Une fois la peinture sèche, du brou de noix est appliqué au pinceau. Après chaque passe, le brou de noix est essuyé afin d’éliminer les coulures. Appliquer cette teinte naturelle après la mise en couleur permet de donner un aspect usagé à l’ensemble de la chaise. Le bois laissé nu a ainsi une teinte non uniforme.

chaise_verobrico (5)

Enfin, le bois est lustré comme illustré par la vidéo ‘Donner une patine ancienne à un meuble en bois‘.

chaise_verobrico (2)

3. Garnissage de l’assise

Cette troisième étape sera rapidement évoquée car elle fait l’objet de la ‘Quick vidéo‘ de la semaine prochaine nommée ‘Tapisser une chaise‘ (n’est-ce pas original comme titre !?).

Pour refaire le rembourrage de votre chaise, vous aurez besoin :

– de rembourrage (molton à celui d’origine) ;

– d’une agrafeuse murale ;

– d’un tissu légèrement plus grand que l’assise.

chaise_verobrico (3)

Après avoir posé et réparti le garnissage, un tissu est agrafé de manière bien tendue pour maintenir le rembourrage (photo n°14).

J’ai pris le parti de prendre des agrafes de 10 mm afin de bien maintenir le tissu sans faire des trous aussi importants que ceux laissés par les semences

chaise_verobrico (6)Le tissu de décoration, ici de la toile de jute découpée dans un sac à café, est ensuite rapidement agrafé sous la chaise afin de tendre et de maintenir la toile avant la pose des clous aux coins de la chaise.

chaise_verobrico (7)Les coins et les angles ne sont pas agrafés mais maintenus par des clous de tapissier comme illustré par les photos suivantes :

chaise_verobrico (4)Le surplus de tissu est coupé puis des agrafes sont ajoutées pour fixer définitivement la toile.

chaise_verobrico (8)

Lorsqu’on tapisse une chaise, le plus compliqué est d’obtenir un garnissage homogène. Et bien que ce ne soit pas un travail de professionnel, la chaise commence à prendre forme et à me plaire.

chaise_verobrico (9)

4. Le dossier

Le dossier est la dernière étape de ce projet. Comme pour l’assise, tout le dossier est mis à nu.

chaise_verobrico (5)

Puis dans un carton rigide et fin, ici un calendrier, est découpé un rectangle identique à celui du dossier. Une fois habillé de toile de jute (posée par collage avec de la colle à bois), ce carton fera office de dos au dossier.

chaise_verobrico (6)

Ce nouvel habillage est directement agrafé sur la chaise avec des agrafes de 6 mm, épaisseur de la planche.

chaise_verobrico (7)

Tout comme l’assise, le dossier est rembourré comme illustré par les photos 28 et 29. Les agrafes sont posées sur l’endroit.

chaise_verobrico (8)Puis la toile de jute est agrafée sur l’envers avec des agrafes de 6 mm.

chaise_verobrico (9)Pour fixer la face avant du dossier, de la colle à bois maintient la planche et le carton ensemble puis des clous standards sont enfoncés à chaque angle ainsi qu’au centre de chaque côté de la planche de bois (photo n°32).

chaise_verobrico (10)Enfin, des clous de tapissiers identiques à ceux utilisés pour l’assise sont placés de manière à cacher les premiers clous de fixation.

Et voici une chaise toute neuve et unique ! Merci Éric et Clotilde 🙂

chaise_verobrico (11)

Share Button

2 thoughts on “Relooker une chaise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *