Tabouret de traite

Posted on

Bonjour à toutes et à tous,

Vous souvenez vous de ce petit tripode trouvé dans la poubelle de la résidence et qui s’avère être un tabouret de traite ? Je l’ai réservé pour Mamanbrico car elle voulait me piquer le premier tabouret que j’avais personnalisé, lien.

tabouret_de_traite_verobrico (1)Ce tabouret doit être inspiré du premier mais aussi de la table basse qui trône dans le salon parental et que voici :

tabouret_de_traite_verobrico (2)

Étape 1 : Préparation du bois

Avant la peinture, il est indispensable de préparer le bois. Dans ce cas le tabouret n’était ni vernis ni ciré, il a donc été simplement nettoyé et dégraissé à l’acétone :

tabouret_de_traite_verobrico (3)

Étape 2 : Réparation

Les pieds du tabouret n’étaient pas stables car avec le temps le bois s’est rétracté. Après avoir  démonté les pieds, ils sont replacés dans leur emplacement respectif et collés avec de la colle blanche à bois.

tabouret_de_traite_verobrico (4)Les espaces laissés par la rétractation du bois sont comblés avec de la pâte à bois faite maison dont vous trouverez le tuto ici. Au-delà du rebouchage, cette pâte permet de consolider la fixation des pieds.

Comme le montre la photographie suivante, le grain de la pâte est grossier dû fait de l’utilisation de copeaux de bois pour sa réalisation. Toutefois, il est possible d’obtenir une pâte plus lisse avec de la sciure mais je vous laisse découvrir le tutoriel par vous même.

Une fois la pâte séchée, son grain est adouci avec le ponçage.

tabouret_de_traite_verobrico (5)Étape 3 : Mise en peinture

Pour ce travail, j’ai eu la chance et le plaisir de tester la peinture Attitude de chez Ripolin qui m’a été offerte par LeroyMerlin pour la réalisation de ce tabouret.

Comme je souhaite obtenir une dominance de bleu, je commence par apposer les peintures aux couleurs jaune et rouge avec un pinceau peu chargé en peinture. Après séchage, des nuances de gris et le bleu sont appliquées de la même manière. Certaines zones sont légèrement poncées pour faire apparaître la couche de peinture inférieure.

tabouret_de_traite_verobrico (6)

 Étape 4 : Vieillissement du plateau supérieur

Comme pour le premier tabouret, je souhaite faire un contraste entre le plateau supérieur et les pieds du tabouret. Pour cela, je vieillis le bois avec du brou de noix fait là aussi maison (tutoriel brou de noix). Cette étape peut être longue car le bois est gorgé petit à petit de brou de noix. La photographie ci-dessous permet de visualiser l’infusion de brou de noix qui est déposée régulièrement sur le bois.

tabouret_de_traite_verobrico (7)Vous constaterez que le bois a pris une teinte chocolatée :

tabouret_de_traite_verobrico (8)Étape 5 : Pochoir

Là aussi, j’ai préparé un pochoir personnalisé. Dans un précédent article, je vous avais montré comment fabriquer votre pochoir alors je vous laisse vous y référer par . Après discussions et réflexions, j’ai opté (en accord avec Mamanbrico) pour un pochoir  faisant référence à la fonction originale du tabouret.

tabouret_de_traite_verobrico (9)Avec une bombe de peinture blanche, l’emprunte du pochoir est déposée mais de manière non régulière afin de garder la rusticité du tabouret :

tabouret_de_traite_verobrico (10) Étape 6 : Finitions

Pour atténuer le contraste entre les lettres blanches et le plateau, du brou de noix est à nouveau déposé pour foncer les lettres et homogénéiser l’ensemble. Personnellement, j’aime beaucoup le résultat :

tabouret_de_traite_verobrico (11)

Enfin, le meuble est patiné avec une brosse souple et de la cire transparente de chez Liberon. Vous pouvez suivre cette étape via le tutoriel filmé que vous trouverez via ce lien.

Voici le tabouret avec un peu de recul :

tabouret_de_traite_verobrico (12)

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *