Fer à repasser Gendarme

Posted on

Bonjour à toutes et à toutes,

Il y a plusieurs années de cela, mon grand-père m’a donné un fer à repasser ancien qui trainait dans le garage. Il vient de chez la Gustinette. La Gustinette n’est pas une ville de France mais la tante Augustine de ma grand-mère. Ce fer ancien est un fer GENDARME n°4.

Le fer est resté dans son jus et sa rouille, photo n°1. La première étape est de retirer la rouille par un bain de vinaigre blanc. Le fer est resté deux jours dans le vinaigre. Par la suite, la rouille est facilement enlevée avec une brosse métal, photo n°2. En sortie du bain, un point de rouille a mangé localement le fer.

Après avoir essuyé le fer, de la rouille se forme rapidement sur la poignée. Pour bien éliminer les traces d’eau de rinçage, le fer est passé au four à 150 °C pendant 1h. La photo n°4 présente le fer en sortie de de four.

Pour retrouver le bleu gris du matériau, la rouille fraichement formée est retirée à la dremel. Ne pas prendre une brosse trop dure au risque de rayer l’objet. La laine d’acier 000 suffit à nettoyer la poignée, intérieur comme extérieur.

Les différents embouts de la dremel permettent de nettoyer le relief du fer.

Après avoir pulvérisé du vernis incolore, le fer à repasser est prêt à rejoindre la déco de ma sœur 😉
Je voulais initialement utiliser le baume déjà testé sur la lampe des années 70, ICI. J’en suis contente car la lampe est toujours protégée de la rouille et on ne le voit pas. Ne l’ayant pas retrouvé, j’ai pris la seule bombe de vernis métal que j’avais dans les étagères (marque Baufix). J’ai lu sur internet que certains utilisent de la graisse ou de l’huile pour protéger de la rouille. L’idée du baume n’est pas si éloigné que ça…

Voici donc mon petit projet familial qui protège les souvenirs des affres du temps.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.