Tablier japonais pour la fête des mères

Posted on

Bonjour à tous et à toutes,

la fête des mères étant passée, je peux désormais partager avec vous le cadeau fabriqué pour ma maman.

Jalouse du cadeau de Noël fait pour mes sœurs, ma maman a subtilement passé commande.

Pour le tuto, je vous renvoie vers l’article original : « Tablier Japonais« . Les bretelles font entre 70 et 75 cm de long et les mesures du tablier sont détaillées par le schéma ci-dessous :

Mesures du tablier

Les bretelles et les poches ont été découpées dans un vieux pantalon. Je recycle toujours les vieux vêtements 🙂

Vues du tablier

Pour laisser la possibilité de régler la hauteur des bretelles, une boutonnière est ajoutée dans le dos.

La grande poche a été découpée dans les fesses du pantalon. Cela fait donc deux poches en une 😉

Détails du tablier

Dans un prochain article je vous présenterai les tabliers cousus pour mes loulous !

Bon week-end à tous.

Véro


Bob garçon

Posted on

Bonjour à tous et à toutes,

Cela fait un petit moment que je n’ai pas pris le temps d’écrire sur le blog. Beaucoup de choses en parallèle et absolument pas le temps de faire quoique ce soit… Néanmoins, j’ai réalisé de petits projets couture pour l’hiver que je garde pour la saisons Automne-Hiver 2019/2020 car je pense que vous voulez du SOLEIL !!!!

Comme nous languissons de voir les beaux jours arriver, les enfants ont déjà leurs nouvelles lunettes de soleil et la crème solaire. Ne manquait que le chapeau !

L’année dernière je leur avait fait pour la première fois de petits bobs en Wax plein de couleurs. Le patron venait d’un magazine Burda.

Bob Wax pour enfant (Burda)

Avec le patron gratuit de Oliver + S, je m’étais aussi amusée à faire un chapeau léger pour ma nièce qui adore son chat’po 😉

Ce patron est en anglais et je le trouve plus adapté aux petites filles qu’aux petits garçons.

La chat’po de Mam’zelle Nini

Je me suis à nouveau mise en quête d’un patron pour mes loustics qui ont bien grandi… Pas grand chose pour une tête de 53 cm sur internet alors je me suis débrouillée comme une grande en bidouillant un peu.

Vous trouverez le patron que j’ai fait à partir des deux patrons que j’avais sous la main ICI. Il est un peu grand pour une tête de 53 cm. Comptez-le pour du 3/4 ans minimum.

Matière :

  • 2 coupons de tissu ;
  • de l’entoilage (optionnel) ;
  • du fil.

Fabrication :

1. Découpe :

Pour les personnes qui veulent apporter une tenue au chapeau, reporter le patron sur le tissu pour la doublure intérieur et le tissu d’entoilage. Découper les pièces et entoilez avec le fer à repasser le tissu de la doublure extérieur.

2. Le montage est classique :

2.1. Assembler les deux morceaux de la visière (pièces 3) puis celles de la partie frontale (pièces 2).

Couture des pièces n°2. Même méthode pour les pièces n°3

2.2. Coudre la partie frontale préalablement crantée avec le haut du chapeau (pointillés bleus) puis coudre la visière (trait bleu).

Assemblage d’une des deux doublures

2.3. Faire de même avec la partie intérieure

2.4. Assembler les deux pièces (sur l’envers) à la base de la visière tout en laissant un espace de 5 cm pour remettre le chapeau sur l’endroit.

Assemblage des deux doublures

2.5. Faire les coutures sur la visière.

Finitions du chapeau Wax

Mon chapeau test a été cousu dans les jambes d’un pantalon et dans du madras (tissu antillais offert par mon oncle et ma tante que je remercie beaucoup !), le second dans du Wax et du coton léger. Je vais essayer de continuer sur ma lancée et faire pour chacun un chapeau découpé dans un pantalon et un chapeau plus léger en Wax

Chapeau pantalon-madras

Alors qu’en pensez vous une fois porté par mes petits mannequins ? Je trouve que malgré l’absence d’entoilage les chapeaux ont une bonne tenue.

Mes deux loulous n’ont pas le même tour de tête donc pour celui qui a la plus petite tête, la visière remontée. L’intérêt de ce chapeau est que la nuque est bien protégée du soleil.

Mes trésors 🙂

 


Tablier japonais

Posted on

Bonjour à tous,

voici le deuxième cadeau de noël confectionné pour aider le Père de Noël, un tablier japonais. J’en ai fait un pour chacune de mes sœurs, soit deux 😉

La plupart des tabliers japonais sont doublés et peuvent être portés comme une blouse. Pour ma part je voulais des tabliers de cuisine alors le coton utilisé est épais. Ce type de tablier est beaucoup plus agréable à porter que les tabliers traditionnels car ils ne pèsent pas sur les épaules et le cou.

Le patron est assez simple (Schéma 1) et ne prend pas en compte les 2 à 3 cm de marge de couture.

Si vous voulez un tablier japonais avec un look plus atelier, élargissez les bretelles et  faite le uniquement dans un coton épais de couleur unie.

1/ Couper le tissu

2/ Fabrication des bretelles

Pour mesurer la longueur des bretelles, le tablier est épinglé sur le mannequin. Ce type de tablier ne se ferme pas et tient en place grâce à ses bretelles qui sont croisées dans le dos.

Aux 66 cm de longueur, il faut ajouter 3 cm pour les marges de couture.

Pour les bretelles j’avais dans mes placards un tissu d’ameublement rouge à motifs jaunes (tissu provençal Souleiado) parfaitement coordonné au jaune du tablier. Deux rectangles de 20 x 69 cm². Le pliage se fait en deux temps (Photo 3) :

Flèches a : Faire deux plis de façon à ce que les deux longueurs se rejoignent au centre (position b de la photo 3)

Flèche b : Plier selon les pointillés blancs et la flèche b

La bande de 5 cm de large ainsi obtenue est cousue sur ces deux longueurs à environ 1 cm du bord.

3/ Assemblage

Les bretelles sont épinglées sur la poitrine et dans le dos de façon croisées (voir Photo 4).

Les bretelles sont cousues cachées dans les ourlets (Photos 5 et 6).Les bretelles sont ensuite maintenues par une couture (Photos 7 et 8).

4/ La poche

La poche est un simple carré de 30 x 30 cm² positionnée sur la droite du tablier (mes sœurs sont droitières). En rappel des bretelles, une petite bande fantaisie est ajoutée avant d’apposer la poche.

Après un passage en machine à laver et un coup de fer à repasser le tablier est prêt pour aller sous le sapin de Noël.

Et avec les détails du dos :

Ma maman est un peu jalouse alors l’idée pour la fête des mère est toute trouvée et à voir ICI 😉 Je vais aussi en faire deux pour chacune de mes crapules. Le modèle pour miniatures comportera une subtilité pour le rendre évolutif.

A très bientôt alors !

Véro


Boite à bijoux murale

Posted on

Bonjour à tous,

Tout d’abord je vous souhaite une belle année 2019 remplie de beaux projets !

Le premier article de l’année est consacré à la fabrication de l’un des cadeaux de Noël que j’ai eu le temps de finir à l’heure (ne me demandez pas comment j’ai réussi cet exploit !). Le Père Noël m’a demandé de l’aide début décembre pour une commande spéciale pour ma grand-mère, une boite à bijoux pour ranger toutes les « breloques » de Mamie.

J’avais depuis très longtemps le projet d’utiliser un dévidoir à sopalin pour en faire un porte-bijoux alors ni une ni deux, j’ai trouvé ce que je cherchais sur le fameux site de vente entre particuliers. Avec ses deux tiroirs, ce dévidoir a un gros potentiel (Photo 1).

La Photo 2 est une ébauche de l’idée que j’ai en tête : un coffrage arrière et des crochets pour ranger les boucles d’oreilles.

Entre le dévidoir, la peinture et les crochets la boite à bijoux m’a coûté une quinzaine d’euros.

1/ Préparation du support

La première étape est d’arracher les lames qui servaient à couper l’aluminium et les films plastiques (flèches blanches Photo 3 et 4). Le dévidoir est ensuite poncé et essuyé à l’acétone.

Le dévidoir et les planches de coffrage (Photo 2) sont peints avec de la peinture à bois  classique. La peinture a été choisie de façon à correspondre à la décoration de la chambre de mes grand-parents. Pour réduire le coût, j’ai acheté 2 testeurs de peinture bois (pas de rénovation car beaucoup plus cher et inutile).

Je laisse le soin à ma grand-mère de vernir la boite car je ne sais pas si elle ira dans la salle de bain ou dans la chambre.

2/ Montage et décoration

Après séchage de la peinture, le coffrage est agrafé (Photo 5).

Pour environ 2 € j’ai trouvé dans le rayon quincaillerie de Merlin Pinpin des crampillons de 1,6 x 16 mm (Photo 6)

Les crampillons sont positionnés dans la rainure d’une traverse à l’aide d’un petit maillet en bois (Photo 7).Pour une dédicace à Mamie, la boite est ensuite décorée avec des lettres de Scrabble (Photo 8). Les lettres sont collées avec de la colle Cléopâtre (se trouve en grande surface).

3/ Les tiroirs

L’un des tiroirs sera dédié aux bagues. Les Photos de 9 à 12 montrent comment j’ai fabriqué des rouleaux de tissu avec des rectangles de polaire, du tissu et de la colle à tissu.

L’intérieur du tiroir est ensuite installé sur une couche de ouate. Les bagues de ma grand-mère sont volumineuses alors la ouate est trop épaisse. Il faut donc que je la change par un tapis de polaire (évite de frotter les bagues sur le bois).

Le second tiroir  a un simple tapis de polaire couvert du même tissu (Photo 16).

Voici une boîte à bijoux dans laquelle beaucoup de « breloques » peuvent être exposées et rangées. Je trouve que ce modèle de dévidoir se prête particulièrement bien à ce nouvel usage. Qu’en pensez-vous ?

J’ai reçu une photo hier et le porte-bijoux a trouvé sa place dans la chambre. Les bracelets sont rangés sur la barre amovible et les colliers sur celle du milieu.

Et pour plus de détails :